Mairie

{$temp.oBarreOutils.print}

Faire vivre la mémoire

Ville de tradition militaire, Versailles met en oeuvre, avec le concours des associations patriotiques et d’anciens combattants, déportés et victimes de guerre, une politique volontariste de transmission de la Mémoire auprès du grand public. Une action tournée vers toutes les générations, qui repose notamment sur le montage d’expositions historiques et les cérémonies commémoratives.

 

Des expositions pour transmettre la mémoire

Dans la continuité du mandat précédent, Versailles a accueilli chaque année plusieurs expositions historiques autour du devoir de mémoire, réalisées en partenariat avec le Comité d’Entente des Associations Patriotiques d‘Anciens Combattants, Victimes de Guerre et Militaires, et les associations partenaires. À l’automne 2014, une exposition à double facette intitulée Août 14 et août 1944 - Mémoires versaillaises était consacrée au centenaire du début du premier conflit mondial et au 70e anniversaire de la Libération. En septembre 2015, une double exposition a également été présentée au public : 1915 - Création de la Croix de guerre et Lutetia, 1945 - le retour des déportés. Et, en 2016, toujours dans le cadre du centenaire de la guerre de 1914-1918 : Les aumôniers dans la Grande Guerre et 1916, Verdun-La Somme : conflit moderne. Ouvertes à tous, elles ont été conçues pour être accessibles et didactiques, notamment pour les jeunes générations.

Vers le haut

La restauration du monument Pershing

Reprenant le flambeau des Lions Versaillais, des membres de sociétés patriotiques franco-américaines ont créé l’association Pershing Lafayette Versailles et décidé d’achever le monument par la mise en place des statues équestres des deux héros (La Fayette et le Général Pershing). Les fonds ayant été réunis grâce à un appel aux dons, l’association a passé un partenariat avec la Ville, qui dispose des compétences techniques nécessaires à la pose des statues.

Vers le haut

Une mémoire vivante

La politique de transmission de la mémoire se décline dans les nombreuses cérémonies de commémorations qui rythment l’année : Journée de la Déportation (27 avril) ; commémoration de la guerre d’Indochine (8 juin), fête de la Victoire (8 mai), commémoration de l’appel du 18 juin 1940, journée de commémoration des persécutions racistes et antisémites (16 juillet), libération de Versailles (25 août), journée nationale d’hommage aux Harkis (25 septembre), Journée nationale du Souvenir (11 novembre), Journée du Deuil allemand (13 novembre) et Journée nationale d’hommage aux Morts pour la France des combattants d’Afrique du Nord (5 décembre). À ces rendez-vous annuels s’ajoutent les cérémonies exceptionnelles, comme la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun, qui s’est déroulée en mai 2016.

Vers le haut

L’inauguration du square Jonathan Sandler

Le 10 juin 2015, une cérémonie officielle a rassemblé un nombreux public pour l’inauguration du square à la mémoire de Jonathan (30 ans), Arié (3 ans) et Gabriel (5 ans) Sandler, ainsi que Myriam Monsonego (8 ans), assassinés à Toulouse le 19 mars 2012. Le Conseil municipal avait en effet approuvé la nouvelle dénomination du square créé en 2013 rue de Solférino et désormais appelé « Square Jonathan Sandler », en hommage aux victimes.

Vers le haut

{$temp.oBarreOutils.print}