Mairie

{$temp.oBarreOutils.print}

Assurer une meilleure sécurité

Afin de faire face au contexte de l’état d’urgence et de pallier la baisse des effectifs de la police nationale, la Ville a renforcé ses actions dans le domaine de la sécurité. Parmi les différentes mesures mises en oeuvre, l’armement de la police municipale, l’augmentation de la présence des agents sur le terrain et le renforcement de la vidéoprotection ont permis de renforcer la sûreté des Versaillais. Cette politique ne se limite pas à la surveillance et à la sanction, mais intègre également un indispensable volet d’initiatives consacrées à la prévention.

 

Une présence policière renforcée

Pour faire face au nouveau contexte sécuritaire, les effectifs des ASVP ont été redéployés dans les bâtiments publics et dans les quartiers pour exercer des actions de surveillance au-delà de leurs missions traditionnelles de contrôle des stationnements. Le dispositif de la police municipale compte 25 agents, épaulés par 46 Agents de surveillance de la voie publique (ASVP). La police municipale a pour mission de prévenir la délinquance et de veiller au respect des arrêtés municipaux et des règles du Code de la route et travaille en étroite collaboration avec la police nationale.

Vers le haut

Augmentation des déplacements sur le terrain

Placés sous l’autorité du maire, les 25 agents de la police municipale de Versailles effectuent principalement leurs missions à travers des opérations d’îlotage. Pour répondre aux nouveaux défis sécuritaires, les patrouilles de la police municipale en ville ont été renforcées. Tous les policiers municipaux sont aujourd’hui formés aux premiers secours et disposent dans leurs véhicules de défibrillateurs automatiques. S’ils ne peuvent pas mener d’enquête, ils sont en revanche autorisés à réaliser des mises à disposition (interpellations) dans le cas de flagrants délits : 41 en 2014. Un chiffre en augmentation, mais qui s’explique aujourd’hui moins par une délinquance croissante que par une présence policière accrue sur la voie publique.

Vers le haut

L’armement de la police municipale

Suite aux événements tragiques survenus à Paris en 2015, la Ville a pris des mesures pour assurer la sécurité des Versaillais, avant de mettre en oeuvre les préconisations préfectorales dans le cadre de l’état d’urgence. Compte tenu de la diminution des effectifs de la police nationale, François de Mazières a obtenu l’autorisation d’équiper la police municipale d’armes à feu, de manière à ce que les agents puissent en faire usage en cas de nécessité, dans le strict cadre de la légitime défense d’eux-mêmes ou de tiers. Dans cette optique, une convention a été signée entre la ville et la préfecture en juillet 2016. Les 25 agents de la police municipale ont suivi cette année une formation complète et rigoureuse pour pouvoir être équipés en armes à feu. Afin de renforcer leur sécurité, les agents de la police municipale et les ASVP ont également été dotés de nouveaux gilets pare-balles.

Vers le haut

Un renforcement de la vidéoprotection

En réponse à l’attente des Versaillais, la Ville a poursuivi son effort pour s’équiper de caméras de surveillance. Avec le soutien de Versailles Grand Parc, la Ville a déployé aujourd’hui près de 80 caméras. Elles sont installées en concertation avec la police nationale pour assurer la sécurité des lieux sensibles pouvant rassembler du public ou constituer un axe de fuite. Chaque semaine, la vidéoprotection permet aux services de police d’intervenir pour mettre fin à des atteintes aux personnes et aux biens en flagrant délit ou dans le cadre d’enquêtes judiciaires.

Vers le haut

Favoriser le partage de la route et de la rue

En mai 2015 et au printemps 2017, la Ville a diffusé deux nouvelles campagnes de prévention destinée à améliorer la sécurité de tous et en particulier des plus vulnérables, sur les routes comme sur les trottoirs de Versailles. Le Code de la rue publié par la Ville prévoit ainsi un ensemble de dispositions permettant un partage plus équitable de l’espace public. Il vient compléter les actions de sensibilisation et de prévention déjà engagées depuis plusieurs années sur le terrain par les associations (telles que l’Association cycliste de Versailles ou SOS victimes de la route) et par les services de la Ville (délivrance de permis vélos et piétons, sensibilisation dans les classes de Versailles…) en partenariat avec les polices municipale et nationale.

Vers le haut

Cyclistes, brillez !

Trop souvent l’éclairage des cyclistes est défectueux ou totalement absent, ce qui génère un risque très important d’accident. Pour sensibiliser ses habitants cyclistes aux vertus du bon éclairage, la Ville de Versailles a organisé à plusieurs reprises ces dernières années l’opération « Cyclistes, brillez ! », en partenariat avec l’association Vélo Versailles et le Conseil départemental. Les conducteurs de deux-roues ont pu ainsi bénéficier gratuitement d’un contrôle de l’éclairage des vélos, d’une distribution d’accessoires de visibilité mais aussi d’une gravure Bicycode des vélos pour lutter contre le vol.

Vers le haut

995 permis cycliste et piéton

Depuis 2010, les élèves des écoles primaires de la Ville ont pu participer à des actions de sensibilisation à la sécurité routière, afin de leur permettre d’acquérir les bons réflexes en tant que piétons et cyclistes grâce à l’action de la direction de l’Éducation et de la direction des Déplacements et des Aménagements urbains, de l’association de prévention MAIF et de l’association Vélo Versailles. La Ville décerne ainsi chaque année à plus de 900 écoliers leur permis piéton et vélo, suite aux cours donnés par des intervenants dans une quarantaine de classes de CE2 (pour les permis piéton) et CM2 (pour les permis vélo) sur Versailles.

Vers le haut

La prévention des accidents domestiques

La prévention contre les accidents domestiques, est l’affaire de tous. C’est pourquoi les équipes de la Ville ont proposé deux journées d’animation dédiées à ce sujet en novembre 2015, en partenariat avec Harmonie Mutuelle. À cette occasion, une maison géante et une maison interactive miniature étaient installées à l’hôtel de ville pour faire prendre conscience aux adultes de ce qu’est l’environnement quotidien des tout-petits.

Vers le haut

{$temp.oBarreOutils.print}