Mairie

{$temp.oBarreOutils.print}

Ville-nature, ville durable

« Versailles, ville-nature » est un des grands axes du nouveau projet urbain de la Ville. Après le Jardin des Étang Gobert et celui des Senteurs, la revalorisation des cimetières, la création de trois jardins de 3 500 m2 sur le site de l’ancien hôpital royal, la réhabilitation du square des Francine marquent l’engagement durable d’une ville qui applique résolument les principes du « zéro phyto ». Versailles a été plusieurs fois primée depuis 2009 pour son fleurissement et sa gestion durable des espaces verts.

 

Un engagement en faveur de la biodiversité et du patrimoine végétal

Développement des circulations douces, plans d’urbanisme protecteurs, sensibilisation du public au respect de l’environnement sont des engagements forts de la Ville en faveur de la biodiversité et du patrimoine végétal. Cette démarche de gestion écologique a été récompensée du label EcoJardin pour ses 4 cimetières et 8 parcs ; et par la reconnaissance d’une 4e fleur au Concours des Villes et Villages Fleuris en 2015.

Vers le haut

Une nouvelle dimension paysagère

Depuis la signature en 2004 de la Charte sur la Biodiversité, la Ville a intégré sur son territoire des nouvelles plantations de plantes vivaces, de végétaux résistants à la sécheresse ou encore la création de « prairies fleuries » au parc Balbi, au jardin des Étangs Gobert et aux cimetières des Gonards et de Saint-Louis. En septembre, la Ville lance son opération « Fleurissons nos murs » et distribue des sachets de graines aux riverains qui s’engagent à entretenir leur pied de murs devant chez eux (lire page 71).

Vers le haut

Valorisation des cimetières

L’embellissement des 4 cimetières par leur fleurissement et leur aménagement paysager a été également développé ces 5 dernières années. En 2015, un jardin d’accueil au cimetière des Gonards a été aménagé dans l’esprit des jardins zen pour permettre aux visiteurs de s’y reposer.

Vers le haut

La pelouse : un véritable atout environnemental

La Ville procède dès que possible au réengazonnement de ses espaces (avenues, cimetières…). La pelouse a plusieurs avantages en matière environnementale : elle améliore l’air que nous respirons ; elle a un pouvoir rafraîchissant l’été et dépoussiérant, et a une capacité à amortir le bruit.

Vers le haut

Zéro-phyto à Versailles, 12 ans d’avance sur la Loi Labbé

Depuis le 1er janvier 2017, l’utilisation des produits chimiques est interdite dans les espaces verts gérés par les collectivités. À Versailles, cette nouvelle norme en faveur du développement durable est déjà une réalité depuis 2005. Ce changement de pratiques s’est effectué de manière progressive sur une dizaine d’années. En 2009, la Ville a étendu le zéro-phyto aux cimetières. L’alternative est le réengazonnement, le désherbage manuel, mécanique et thermique, qui sont désormais pratiqués sur tout l’espace communal, et l’acceptation de la végétation spontanée. Dès janvier 2019, les particuliers seront obligés de jardiner écologiquement. Guide du jardin écologique et vidéos disponibles sur versailles.fr

Vers le haut

La création des jardins de l’ancien hôpital royal

Cette réhabilitation de l’ensemble du monument historique a permis la création de trois jardins. Connectés à la ville, les 2 mails et 6 entrées créés conduisent jusqu’au jardin central, autorisant la traversée des espaces paysagers pendant la journée. Les paysagistes ont créé des jardins contemporains tout en s’inscrivant dans l’histoire des lieux et en empruntant les principes du style classique : • un jardin minéral et gourmand planté de plus de 70 fruitiers, ouvert pour accueillir des manifestations culturelles devant la chapelle ; • un jardin central « à la française » organisé de manière très structurée autour d’une pièce d’eau ; • sur la rue Richaud, un jardin d’agrément, mariant pelouse et plantations, invite à la détente.

Vers le haut

La réhabilitation du square des Francine

Très attendu par les familles des quartiers Saint-Louis et Chantiers, le square des Francine a ouvert au public en juin 2016, totalement rénové. Il propose un espace végétalisé de détente, une aire de jeux destinée aux enfants de 3 à 8 ans, un labyrinthe végétal et une esplanade de jets d’eau de différentes hauteurs, miroir d’eau rafraîchissante. La réhabilitation de cet espace constitue une nouvelle étape dans la transformation du quartier des Chantiers : elle arrive après l’ouverture au public des Étangs Gobert et la création d’un passage pour désenclaver les quartiers Saint-Louis et Chantiers.

Vers le haut

Création d’un jardin devant l’école La Source

Ouvert en mai 2017, l’espace a été entièrement paysagé par la Ville pour accueillir tous les publics. En effet, des chaises individuelles, des bancs et des tables de pique-nique ont été installés pour pouvoir s’y restaurer au soleil (entrée rue de la Ceinture).

Vers le haut

Le square Bonne Aventure

Les anciens jeux vétustes constitués d’une structure avec un toboggan ont été démontés. Une nouvelle aire de jeux avec des cordages sphériques en toile d’araignée et des éléments ludiques supplémentaires et accessibles à partir de 3 ans ont été installés en avril 2014.

Vers le haut

Les jardins partagés et familiaux

Précurseur en matière de logement social dès la fin du XIXe siècle, Versailles aménage, en 2014 au cœur du quartier Moser, l’espace Sévigné-Charcot, composé 15 jardins familiaux, un jardin partagé et un jardin public agrémenté de tables de pique-nique et de massifs fleuris. En décembre 2014, les jardins familiaux du quartier Bernard-de-Jussieu sont les premiers jardins familiaux d’Île-de-France à obtenir le label national « Jardin remarquable ». En 2015, la Ville met à disposition une parcelle de 100 m² au jardin des Étangs Gobert aux associations Les Colibris de Versailles et SOS Accueil.

Vers le haut

Et aussi

50 % d’espaces verts sur le territoire de Versailles 18 jardins créés ou rénovés depuis 2008

L’éducation à l’environnement
Ce sont plus de 1 800 élèves par an répartis dans 63 classes qui peuvent suivre des animations liées aux potagers bio, au compostage des déchets, à la faune et la flore, ou encore visiter le Potager du Roi, la plateforme de compostage, l’Orangerie du Château… Cet ensemble de jardin vient de recevoir le trophée « Une école, Un jardin » avec un prix spécial pour celui de l’École Pierre Corneille.

20 000 visiteurs pour Esprit jardin
Esprit Jardin attire de plus en plus de visiteurs venus d’Île-de-France sur le parvis de la cathédrale Saint-Louis et au Potager du Roi, exceptionnellement ouvert à cette occasion. Le temps d’un week-end, petits et grands découvrent près de 80 exposants et professionnels, un jardin éphémère de 300 m² créé par l’équipe des jardiniers de la Ville, une dizaine d’ateliers et de nombreuses animations.

Une gestion durable de l’eau
Un ensemble d’actions a permis une meilleure perméabilité des sols et une diminution des eaux d’écoulement vers les réseaux d’assainissement. La récupération des eaux de source d’environ 150 m3/jour permet le nettoyage des trottoirs et l’arrosage des arbres et massifs fleuris.

Vers le haut

{$temp.oBarreOutils.print}