Mairie

{$temp.oBarreOutils.print}

Le Maire : François de Mazières

François de Mazières

François de Mazières, né en mai 1960, il fait ses études au lycée Hoche puis à Saint Jean de Béthune et entre parallèlement au conservatoire de Versailles. Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et ancien élève de l’ENA, François de Mazières, marié à Christine de Mazières, magistrate à la Cour des Comptes, un enfant, a commencé sa carrière dans le corps préfectoral.

Il fut sous-préfet à Moulins et à Besançon avant de gérer les crédits des préfectures en administration centrale.

Il effectuera sa mobilité à l’Inspection Générale des Finances et devient chef de cabinet du ministre de l’économie en 1993, dans ce poste, il est également chargé des questions de décentralisation.

Il est nommé en 1995 à l’Inspection Générale des Finances où il effectuera plusieurs années d’audit sur des organismes recevant des financements publics, puis rapporteur du Conseil Général des Impôts, organisme rattaché à la Cour des Comptes, chargé du bon emploi de la fiscalité et notamment des études des niches fiscales.

En 2000, il devient Directeur Général de la fondation du patrimoine, fondation d’intérêt général spécialisée dans la préservation du patrimoine de proximité, il met en place le système de souscription pour les petits édifices faisant appel à la générosité publique.

En 2002, il est nommé conseiller pour la culture et la communication du Premier ministre Jean- Pierre Raffarin, où il coordonnera notamment l’élaboration de la loi sur le mécénat ainsi que plusieurs textes relatifs au fonctionnement du secteur culturel et audiovisuel. Il est nommé en 2004 à la tête de la préfiguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine et crée ce nouvel établissement à caractère industriel et commercial.

En 2007, la Cité est inaugurée par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, qui lance sur les conseils de François de Mazières, la consultation internationale des grands architectes autour de la question du Grand Paris. Par la suite, François de Mazières reste étroitement associé à cette réflexion utilisant ses connaissances de maire et de président de la Cité de l’architecture et du patrimoine. Il fait de cet établissement un lieu prospectif où sont, notamment, programmées des expositions sur l’habitat écologique, la place de la nature en ville ou encore la question des transports. Il utilise ses liens avec le monde économique pour établir des partenariats publics et privés indispensables au fonctionnement de l’établissement.

{$temp.oBarreOutils.print}