Mairie

{$temp.oBarreOutils.print}

L'édito du mois

Octobre 2017

En 2024, Versailles sera site olympique et accueillera les compétitions d’équitation et de pentathlon. Le vélo sera également de la partie, les épreuves sur route passant par notre ville. Une occasion de plus de parler de Versailles de manière positive. En septembre, un grand quotidien national publiait une étude sur le dynamisme économique des villes de France. Versailles était classée au quatrième rang. Un score très encourageant pour notre ville longtemps affublée d’une image passéiste.
Ce changement d’image repose sur la combinaison de nos atouts historiques, la culture, la qualité de notre enseignement, un très dense réseau de transports avec la promotion des nouvelles technologies : des start-up issues de notre pépinière connaissent de remarquables succès.
La Ville renforce ses services en ligne, la fibre est déployée à marche forcée après une période d’atermoiements liée au rachat par SFR de Numericable. Signe de cette vitalité, Versailles a reçu le trophée d’or des territoires innovants à la finale des territoires interconnectés pour sa politique d’open data dans le domaine des transports.
Afin de soutenir cette dynamique, la Ville a négocié le rachat puis la revente de l’ancienne Poste centrale, derrière la Grande écurie, pour y réaliser un complexe abritant un site d’accueil pour les entreprises innovantes, travaillant notamment sur des sujets culturels. Une nouvelle salle de spectacle sera créée en sous-sol, réalisant ainsi un de nos engagements de campagne. Parfaitement desservi, ce nouveau pôle sera un atout supplémentaire pour le rayonnement de notre cité.
Dans le contexte budgétaire très difficile que nous connaissons, notre but était, comme pour la réhabilitation de l’ancien Hôpital royal, d’obtenir que ces nouveaux équipements ne soient pas portés par la Ville, mais par l’initiative privée.
Cet objectif sera une nouvelle fois atteint : Versailles réussira à se doter de ce nouveau complexe générateur de recettes pour un investissement inférieur à deux millions d’euros. Le concept de modernité a changé. De nouveaux marchés se développent dans le secteur de l’environnement. En promouvant le concept de ville-nature, en investissant sur la qualité de l’environnement, la valorisation de notre patrimoine, les jardins, nous participons aussi à la promotion de notre image.
La Ville vient également de recevoir une distinction de la fondation Augier pour son action en faveur des jardins dans nos écoles. Versailles fait en effet figure d’exception avec ses 23 jardins potagers installés dans nos établissements scolaires et les interventions de ses trois éco-jardiniers. Le succès auprès des familles ne se dément pas.
Apprendre à vivre en harmonie avec la nature est un facteur de développement personnel et d’apaisement dans une société de plus en plus tendue. Tous ces signes encourageants ne nous font pas oublier que l’environnement dans lequel nous travaillons devient difficile. La baisse des dotations de l’État, les problèmes de sécurité sont au tout premier plan de nos préoccupations. Nous apprenons ainsi avec inquiétude que le calendrier de la ligne 18 du métro du Grand Paris reliant Orly à Versailles, en passant par Saclay, la ville nouvelle de Saint-Quentin et Satory serait remis en cause. Sans ce système de transport efficace, le projet de développement du plateau de Satory serait gravement fragilisé.
Concernant la sécurité, l’État nous a indiqué qu’il ne participerait plus au financement du développement de la vidéo-protection que nous développons au niveau de l’intercommunalité, contrairement à ce qui avait été promis. L’annonce, également par l’État, de son intention de fermer sa piscine de Satory, sans consentir le moindre effort d’investissement pour aider à une transition nous pose également un problème majeur. Espérons donc que toutes ces mauvaises nouvelles ne soient pas confirmées et que les efforts déployés au niveau local ne se trouvent pas handicapés par un trop fort et brutal retrait des engagements de l’État.

François de Mazières 
Maire de Versailles
Président de Versailles Grand Parc

{$temp.oBarreOutils.print}