Ce protocole, ouvert à tous, ne nécessite pas de connaissances poussées en ornithologie.

Vous choisissez le jour d’observation entre le samedi et le dimanche et un créneau d’1h idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs.

Pour le lieu d’observation, il n’y aucune obligation d’avoir un jardin : un rebord de fenêtre, un balcon ou un parc public peuvent également faire l’affaire. Ce protocole peut également être mis en place à la campagne comme en ville.

Une fois votre lieu choisi, il ne restera plus qu’à compter et noter tous les oiseaux que vous y croiserez durant une heure.

Attention : les oiseaux peuvent être joueurs et faire des allers-retours dans votre jardin. Afin de ne pas les compter deux fois, notez le nombre maximal d’individus de même espèce vus en même temps.

Des ressources (fiche d’aide pour le comptage, …) sont disponibles sur le site de l’Observatoire des Oiseaux des Jardins : www.oiseauxdesjardins.fr

Vos données seront à transmettre sur ce même site internet. Elles seront très précieuses pour les chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle qui les utilisent depuis 10 ans pour établir les « états de santé » de certaines espèces qui semblent se raréfier ou l’inverse durant la période hivernale.