Culture

Conférence : Émile Lambinet : Peintre paysagiste

Mercredi 19 juin 19h 

Par Émilie Maisonneuve, conservateur du Musée Lambinet.

JEAN CHARLES ÉMILE LAMBINET (1815-1877)

Né à Versailles en 1815, Jean Charles Émile dit Émile Lambinet, est l'artiste de la famille. Il commence par peindre des Polichinelle et autres figures de Carnaval dans la vitrine du magasin de son père Charles Louis, tailleur comme le grand-père Jean-Baptiste.

Sur les conseils d'artistes locaux, il s'organise un petit atelier dans la maison de ses parents. Son oncle Jean-François, autodidacte et juge, aurait joué un rôle en l'encourageant dans sa vocation. Il lui fit découvrir les Vaux de Cernay, Senlisse et toute cette vallée de Chevreuse qui fut prédominante dans sa peinture.

Élève d'Antoine Félix Boisselier (1790-1857), Émile Lambinet suit ensuite les cours d'Horace Vernet (1789-1863) et de Martin Drolling (1752-1817) en s'orientant dans le genre du paysage historique. Mais c'est la rencontre avec Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875), toujours prompt à aider la jeune génération, qui a été déterminante pour le peintre versaillais.

Suivant ses conseils, Émile Lambinet laisse libre cours à sa sensibilité en travaillant en plein air. Présent au Salon à Paris où l'État lui achète en 1865 une toile aujourd'hui conservée à Besançon, il expose également dans les Salons de province, dont celui de Versailles. Passé par l'Angleterre et la Hollande, Émile Lambinet voyage aussi en Algérie. Mais les représentations de ses voyages à l'étranger restent rares. Il meurt dans la maison qu'il s'était offerte à Bougival, au cœur de cette nature de l'Île-de-France qu'il avait tant aimée.