Ma ville

{$temp.oBarreOutils.print}

Grands projets

Versailles n’a pas besoin d’une architecture gesticulante et hors contexte sous prétexte de modernité. Pour autant, elle ne peut rester prisonnière de son passé et doit avancer dans le XXIe siècle en explorant les moyens d’écrire, sans heurts, une page contemporaine. Dans ce but, la Ville encourage depuis 2008 l’intervention de jeunes architectes rompus à la commande publique financièrement maîtrisée et aux techniques de constructions éco-responsables. Cette nouvelle génération est issue pour la plupart d’entre eux des AJAP, les Albums des Jeunes Architectes et Paysagistes, label créé par le ministère de la Culture et de la Communication il y a trente ans. Considérée comme la relève de la profession, cette jeune garde est invitée à participer aux différents concours organisés sous l’égide de la Ville et est souvent retenue par les jurys. L’appel à ces agences qui cherchent à développer leur notoriété est un gage de forte implication de leur part. Elles travaillent en étroite collaboration avec la maîtrise d’ouvrage de la ville dont les compétences ont été renforcées. Pour les projets de plus grande ampleur, Versailles sait attirer aujourd’hui des architectes, urbanistes et paysagistes de renom, renouant ainsi avec son passé prestigieux.

L'actualité des Grands Projets

Accéder au contenu

Grands projets

Versailles-Chantiers : un nouveau quartier en 2019

Signature des actes de vente des terrains et démarrage des travaux en janvier 2017

Versailles-Chantiers : un nouveau quartier en 2019

Après l’ouverture au public du jardin des Étangs Gobert en 2013, l’extension de la gare SNCF et l’aménagement du square des Francine en 2016, la réalisation du quartier de la gare des Chantiers se poursuit. La signature entre la Ville et les promoteurs Unibail- Rodamco et Nexity de la vente des terrains attenants à la gare des Chantiers met définitivement fin à leur contentieux. Elle permet le lancement des travaux des deux îlots destinés pour le premier à des bureaux et des commerces, pour le second à des logements et des services . Les travaux de la future gare routière et le parking public souterrain débuteront en juin 2017 et seront suivis du réaménagement de l’ensemble des espaces publics.

Contrairement à l’ancien projet (création d’un centre commercial et d’un cinéma multiplexe sur une vaste dalle, disparition des étangs historiques et des parcelles boisées), le nouveau projet a pour priorité de :

• préserver l’identité patrimoniale du quartier : gare datant des années 30 (façade et horloge classées), anciens réservoirs d’eau du château (Étangs Gobert) et ancienne halle fret transformée en nouveau siège social de Nature & Découvertes.
• recentrer le projet des Chantiers sur un quartier mixte composé d’un îlot de bureaux et commerces en pied d’immeuble et d’un îlot de logements et services (logements libres, sociaux familiaux et étudiants, résidence senior et crèche).
• repenser le plan de circulation et l’intermodalité : création d’une gare routière et d’un parking public souterrain, d’un parking vélo, d’une piste cyclable…
• diminuer la charge nette de la ville pour la ramener de 47 M€ aux alentours de 20 M€.

Un quartier contemporain et végétalisé Le projet comprend :

• un pôle d’échanges multimodal ayant pour objectif de faciliter l’accès et la circulation autour de la gare rénovée et agrandie. Le parvis de la gare, la rue de l’Abbé Rousseaux et la place Raymond Poincaré attenantes seront réaménagés dans le cadre des travaux menés par la Ville.
• une nouvelle gare routière, un parking public ainsi que l’aménagement de pistes cyclables et d’accès piétons réalisés par la Ville.
• deux programmes immobiliers organisés autour de deux îlots : le premier, à l’est, à vocation tertiaire et l’autre, à l’ouest, à vocation résidentielle. Chaque îlot est construit autour d’un jardin central.

Voir la vidéo

Chantiers : le coût global du nouveau projet pour la ville de Versailles passe de 47M€ à 20M€.

La gare des Chantiers : pour une meilleure porosité entre les quartiers Saint-Louis et Chantiers

La première étape, conduite par l’architecte-ingénieur Jean-Marie Duthilleul et le paysagiste Michel Desvigne, a permis de créer en 2014 un vaste jardin dans les anciens réservoirs des fontaines du Château de Versailles.Cette requalification, qui s’inscrit dans un plan de développement économique et de réhabilitation du patrimoine de la ville, se décompose en trois volets :

  • Un volet urbain : construction d’un ensemble immobilier de 40 000 m2 dédié au logement et à l’activité économique (bureaux et commerces en pied d’immeuble) et reconversion de la halle.
  • Un volet transport : réalisation d’un pôle d’échanges multimodal comprenant la rénovation et l’extension de la gare, la réalisation d’une gare routière et le réaménagement des voiries.
  • Un volet végétal : ouverture au public des Étangs Gobert et création d’un passage pour désenclaver les quartiers Saint-Louis et Chantiers.

L’ancien projet, sur-dimensionné pour la ville, prévoyait la destruction des parcelles naturelles pour une dalle de béton et la création d’un centre commercial de 17 000 m² générateur de trafic. Ce nouvel aménagement, conduit par Nexity et Unibail et porté par l’agence d’architecture Elizabeth et Christian de Portzamparc permettra de réduire son coût de 47 à 20 millions d’euros et sera finalisé en 2018.

Création d’un vaste jardin public et de deux passages piétons dans un ancien réservoir des fontaines du Château

Conçu par l’équipe composée de Michel Desvigne pour le paysage et d’Inessa Hansch pour la création de la pièce de mobilier, ce nouveau jardin, longtemps laissé à l’abandon, se situe dans un bassin de stockage des eaux construit au XVIIe siècle pour alimenter les fontaines du Château. Il se trouve dans la continuité de l’avenue de Sceaux, l’une des trois branches du « trident » urbain conçu par André Le Nôtre. Réalisée dans le cadre du réaménagement du pôle multimodal de la gare des Chantiers conduit par Jean-Marie Duthilleul et l’agence AREP, cette réhabilitation permet de créer un espace de détente et de promenade à proximité de la gare, tout en améliorant l’accessibilité du quartier par un parcours de circulations douces. Inaugurée en 2014, elle comprend la création d’une promenade haute, d’un cheminement qui se prolonge par une passerelle en acier et l’aménagement paysager de l’étang carré de 6 500 m2. Pour préserver le caractère historique existant de l’étang, Michel Desvigne a opté pour un éclaircissement de la masse boisée contenue entre les murs. De petits bosquets d’arbres ont été sculptés et ont permis de dégager des clairières. C’est au centre du jardin qu’une étonnante structure en béton servant de banc a été conçue par Inessa Hansch. Ce long et élégant serpent blanc lové sur lui même introduit une clairière au centre du jardin.

Extension de la Gare des Chantiers

Réalisation d’un nouveau hall SNCF et d’un nouveau passage permettant un meilleur accès au quartier Saint-Louis.

Les travaux de rénovation et de réaménagement de la gare, réalisés par Jean-Marie Duthilleul et l’agence AREP, permettent de mieux accueillir, informer et diriger chaque jour les 65 000 voyageurs qui la traversent, en empruntant l’un des 500 trains quotidiens. Douze voies (dont huit à quai) permettent ainsi la libre circulation des personnes (TGV, trains Île-de-France, TER, Intercités) et des marchandises. Deux nouvelles connexions entre la gare et la ville font désormais partie intégrante du quotidien des utilisateurs de la gare des Chantiers. Depuis septembre 2010, un cheminement entre la place de la gare (place Poincaré) et la rue Édouard Charton (par le square des Francine) a été établi. Il a été suivi, en février 2011, par l’ouverture de l’accès porte de Buc. La nouvelle passerelle (conçue dans l’esprit de la gare de 1932), mise en service en avril 2016, permet aux voyageurs d’accéder directement aux voies depuis le quartier Saint-Louis, par des modes de circulation douce à travers les Étangs Gobert.

Création de 2 ensembles immobiliers et de leur îlot paysager

Dernière étape de la requalification du quartier des Chantiers : la réalisation de 2 îlots urbains de 47 600 m2 par l’agence Élizabeth et Christian de Portzamparc.

Îlot est

Près de 24 000m² de bureaux et commerces

Cette réalisation de Christian de Portzamparc comportera 2 bâtiments avec coeur d’îlot paysager :

  • bâtiment 1 : 15 800 m2 de bureaux et des commerces
    et services en pied d’immeuble
  • bâtiment 2 : 7 300 m2 de bureaux
  • Stationnements souterrains correspondants

Îlot ouest

23 600 m2 de logements et services.

Cet ensemble d’immeubles réalisé par Élizabeth de Portzamparc comportera environ 400 logements avec, autour d’un jardin paysagé.

  • 13 100 m2 de logement privé (190 logements)
  • 2 150 m2 de logement social familial (33 logements)
  • 1 550 m2 de logement social étudiant (65 logements)
  • 6 400 m2 de résidence senior (100 logements)
  • 400 m2 de crèche (environ 35 berceaux)
  • Stationnements souterrains correspondants

Nouveau siège de Nature & Découvertes

Patrick Bouchain transforme une ancienne halle ferroviaire en nouveau siège de Nature & Découvertes.
L’ancienne halle SNCF, dont les charpentes métalliques sont conservées, va former à la fois un écran visuel vis-à-vis de la gare routière et un écrin précieux déployant ses joyeux lanterneaux face à la galerie haute du nouveau jardin. Elle clôt la perspective frontale en la difractant en autant de faisceaux ouvrant sur le coteau forestier au sud. Orientés au nord, ces "cornettes" amènent la lumière au cœur du bâtiment.

Côté sud, des panneaux solaires recouvrent des lanterneaux qui permettent l’aménagement d’espaces de travail intimes au troisième niveau. Ils contribueront à faire de ce bâtiment sur-isolé une construction à énergie positive. Les façades verticales sont dessinées comme des constructions à pans de bois alliant ossatures bois et vitrages à fort coefficient d’isolation thermique. Elles sont découpées autour des poteaux de la charpente existante pour dégager de petits jardins d’agrément sur lesquels ouvrent les bureaux. Les matériaux utilisés en façade seront le bois et le verre. Les couvertures seront réalisées en acier laqué blanc, y compris les cornettes- lanterneaux dont seules les faces intérieures seront colorées.

Le nouveau siège social de Nature & Découvertes, dont l’architecture transfigurera le caractère industriel de l’existant en lui insufflant les signes d’une modernité joyeuse, paysagère et écologique, s’intègrera parfaitement dans la composition urbaine de Versailles dont il deviendra une composante remarquable. Issu du patrimoine du vingtième siècle, ce hangar sera emmené dans l’avenir en gardant les traces de son histoire. Il sera grand ouvert sur le quartier et s’inscrira dans la politique de développement durable et d’excellence environnementale voulue par la Ville.

{$temp.oBarreOutils.print}