Mairie

L'édito du Maire

Mai 2019

À compter du 4 mai et jusqu’au 13 juillet, Versailles accueille la première Biennale d’architecture et du paysage (Bap) de la région Île-de-France.

En raison de mes anciennes fonctions de président de la Cité de l’architecture et du patrimoine, Valérie Pécresse m’a proposé d’en assurer le commissariat général, que j’ai accepté à titre bénévole, considérant que cette mission ne pouvait être que bénéfique à l’image de notre ville.

Les six expositions que vous pourrez découvrir sont un événement unique dans l’histoire culturelle de notre ville. Jamais, en effet, autant d’institutions n’ont coopéré autour d’un même projet : la Région, la Ville de Versailles, le château de Versailles, le musée du Louvre, les écoles nationales d’architecture et du paysage et la Société du Grand Paris en charge du projet des nouvelles lignes de métro vous proposent un programme varié, de grande qualité et pour l’essentiel gratuit.

Le thème en est : l’homme, la ville et la nature. Après les erreurs d’urbanisme de la reconstruction d’après-guerre, les cités dortoirs trop vite construites, les banlieues sans âme, nous avons progressivement pris conscience qu’il faut désormais retrouver un nouvel équilibre entre la ville et la nature pour préserver la qualité de notre cadre de vie.

"Il faut désormais retrouver un nouvel équilibre entre la ville et la nature"

Versailles, que l’on a souvent décrite comme tournée vers son passé, devient emblématique de cette vague de fond qui change l’approche de la ville par nos contemporains. Cette nouvelle modernité nous l’avons appelée, à Versailles, l’ambition de la ville verte, c’est-à-dire d’une cité qui arrive à concilier la densité à proximité des gares et la présence d’espaces verts.

Avec le nouveau pôle de la Gare des Chantiers, ceux à venir de Pion et de Satory, les nombreuses restaurations de notre magnifique patrimoine menées ces dix dernières années, une politique de circulations douces et d’espaces verts ambitieuse, Versailles se place résolument dans le peloton de tête des villes innovantes.

"Versailles se place résolument dans le peloton de tête des villes innovantes"

Si nous pouvons être heureux du choix fait par Valérie Pécresse de mettre à profit la notoriété de notre ville touristique, l’objet de la Bap dépasse bien évidemment le cadre de Versailles. J’ai souhaité ainsi placer chacune des expositions sous la responsabilité d’un commissaire de renom reconnu par ses pairs. Dix ans après son lancement, cette biennale permettra ainsi de faire un point d’étape sur l’ambitieux plan du Grand Paris, auquel il est temps de donner un nouveau souffle. Un grand projet dont l’une des plus urgentes priorités est de répondre au défi climatique.

En dehors de l’exposition du Château - accessible avec l’achat d’un billet d’entrée au tarif normal de visite - toutes les autres expositions sont gratuites. À noter toutefois que celle se déroulant à l’École nationale du paysage nécessite d’acquitter le prix d’accès au jardin du Potager du Roi de 4 euros. Une occasion unique pour les Versaillais de découvrir des lieux magnifiques, généralement inaccessibles, comme la galerie des moulages de l’École d’architecture de Versailles.

Dans chacune de ces expositions, un espace sera consacré aux enfants et, pour ceux d’entre vous qui veulent tout savoir sur les projets urbains de Versailles, une exposition spécialement dédiée à notre ville se tiendra à l’Espace Richaud.

Bonne visite à tous.

 

François de Mazières 
Maire de Versailles
Président de Versailles Grand Parc