Mairie

Tribunes libres

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 5 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique.
Les cinq groupes sont :

  • Union pour Versailles
  • Le progrès pour Versailles
  • Versailles bleu marine
  • Versailles 90000 voisins
  • Versailles Familles Avenir

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouverte aux groupes formés au sein du Conseil municipal.
Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

JUILLET / AOÛT 2019

 

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 5 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique. Les cinq groupes sont :

 

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouverte aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.


Les archives  des tribunes libres de l'année en cours sont disponibles ici

UNION POUR VERSAILLES

Agir pour Versailles

Ce mois-ci, en raison de ce numéro exceptionnel, notre liste écourte sa tribune. Nous tenons à préciser que les publications de la Ville (dont le magazine) sont en très grande partie financés par la publicité.
Un bilan de mandat est un exercice habituel que chaque municipalité se doit de réaliser. En effet, ayant pris de nombreux engagements lors de la campagne des municipales de 2014, nous tenions à vous rendre compte de ces 5 années de travail. Nos engagements ont été tenus. Nous souhaitons remercier ici tous les services et agents de la Ville qui se sont beaucoup investis à nos côtés pour que chacun vive bien et se construise un avenir dans notre ville.
Les projets et actions exposés reflètent de belles avancées, la consolidation de politiques municipales ou le renforcement de dispositifs. Ils s’inscrivent dans la continuité de notre engagement et sont animés par une ambition qui ne nous a jamais quittés : agir pour Versailles.

La Majorité municipale

Vers le haut

LE PROGRÈS POUR VERSAILLES

Versailles a besoin d’une gauche forte et unie.

Les élections européennes sont passées, la vie politique française s’apprête à se lancer (si ce n’est déjà le cas) dans la campagne pour les municipales de 2020. Nous arrivons donc en fin de mandat et il est temps de faire le bilan.

Que s’est-il passé ?
Le groupe de gauche, très minoritaire au sein du conseil municipal (4 sièges) est parti, dès le départ, très divisé. Comme partout ailleurs, la gauche versaillaise n’y a pas échappé.
Cela ne s’est pas arrangé en court du mandat, avec, nous le déplorons, le député En Marche de la première circonscription, toujours conseiller municipal, même s’il brille par son absence. Nous nous sommes demandés mainte fois pourquoi il n’avait pas laissé sa place à une personne motivée qui aurait pu siéger au Conseil Municipal. Sur 4 places à gauche, seuls trois conseillers municipaux le sont vraiment.
Mais la division, hélas, ne s’arrête pas là. Comme ailleurs, le Parti Socialiste a explosé en plein vol. Pourquoi ? Certainement trop de personnes sont prêtes à des bassesses pour un peu de lumière et briller au firmament de la politique.

Sans être alarmiste, il n’est pas impossible que dans le prochain conseil municipal, la voix de la justice sociale et climatique ne soit plus représentée.
A nous, citoyen(n)es de gauche, de nous rassembler.
Montrons l’exemple. Dépassons les appareils politiques vérolés.
Unissons-nous, citoyen(n)es, militant(e)s ! Soyons les acteurs de notre territoire. Nous sommes déjà très fièr(e)s de notre tissu associatif qui lutte pour l’environnement et pour les invisibles de notre commune.

Ne baissons pas les bras, car seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin.

 

Le Progrès pour Versailles 
Georges Blanchet
 Carmise Zenon
Twitter : @progvers2014
Contact : progrespourversailles@remove-this.gmail.com

http://leprogrespourversailles.blogspot.frhttps://www.facebook.com/www.leprogrespourversailles.fr

Vers le haut

VERSAILLES BLEU MARINE

Chères Versaillaises, Chers Versaillais,

Le bilan de la majorité municipale n’est en rien totalement négatif. Les services de la ville produisent un travail consistant et remarquable en de nombreux points, qu’ils en soient remerciés. Ce qui, en revanche, est moins clair, est la vision politique. Or, la politique est, par essence, ce qui dirige la vie collective.
Leurs acteurs sont élus, rémunérés pour certains, afin de prendre en considération les aspirations légitimes de tout un chacun pour un monde meilleur.
Malheureusement nous assistons à une « Macronisation » généralisée ou en voie de l’être. A en croire les « élites » médiatiques, le monde nouveau est une obligation. Mais quel monde nouveau ? Celui qui se profile et que l’on nous vante : immigration incontrôlée, mondialisation commerciale à outrance, abandon de la langue française, profits financiers sur l’immobilier, obligation de réussir faute de quoi nous ne sommes rien.
Ce bilan de mandat pose la question du positionnement de la majorité municipale. Que veut-elle finalement ? Veut-elle que notre ville devienne une succursale du « Grand Paris », cette bête incontrôlable pour chacun de nous mais parfaitement contrôlée par des puissances financières de tous ordres qui nous obligeront à nous saigner pour y vivre ? C’est bien ce que nous promet la « Macronie » : marche ou crève. Un monde peuplé de gens qui ne sont rien et de gens qui sont tout car ils ont « réussi ». Quel sens donne t-on à la réussite, à l’humain ? Un bûcheron capable de gérer nos espaces verts, un éleveur laitier, un boucher, un artisan, un commerçant de proximité apportera toujours plus à nos vies quotidiennes et indispensables qu’un trader devant un ordinateur brassant des milliards virtuels qui ne nourrissent que lui et ses actionnaires. Qui nous nourrit ? Posons nous la question.
C’est tout le débat qui s’annonce dans la future campagne des municipales. Cette obligation de croissance, de performance… pour arriver à quoi ? A être plus rapide, plus riche, plus respecté, plus beau, plus grand, plus fort … ? Quelle horreur, en fait que cet objectif que l’on nous fixe. C’est toute l’image que m’inspire ce gouvernement et cette tendance globale à vouloir le soutenir. Monsieur le Maire, vous devez vous prononcer sur ces orientations fondamentales.
Que voulons nous demain, un monde de gens beaux et riches… c’est impossible. Un monde de gens bienveillants et sereins… c’est bien plus réjouissant.
Que la majorité municipale se prononce, car au delà de son bilan, ce sont les choix et les obligations politiques des alliances qui s’imposeront demain. Les Français veulent que nous pensions à eux, ne l’oublions jamais.

 

Thierry Perez
Versailles Bleu Marine
fn78@remove-this.frontnational.com 06 26 82 06 45

Vers le haut

VERSAILLES 90 000 VOISINS

N'en déplaise

Les versaillais ont voté massivement aux européennes. LREM vire légèrement en tête, devant la liste LR, conduite par l’adjoint au maire de Versailles. Les verts progressent fortement. Il serait hasardeux d’en tirer des projections. Cela étant, ces résultats sonnent comme un avertissement pour le maire candidat. Le temps des positions acquises est révolu, y compris à Versailles. Les partis traditionnels et leurs grands élus n’ont pas su se renouveler, s’ouvrir au débat, se mettre à l’écoute des citoyens et considérer à leur juste mesure les enjeux environnementaux.
Ces résultats nous confortent dans notre action au service des versaillais. Nous nous battons depuis le début du mandat pour faire vivre le débat démocratique, dénoncer les artifices de communication de la mairie et demander une réorientation des priorités, en particulier vers le développement durable, la maitrise des dépenses et la protection des plus fragiles.
Malgré nos interrogations, l’exposition relative aux projets architecturaux lancés à Versailles depuis 2008 a été programmée à Richaud et constitue bien l’exercice d’autosatisfaction annoncé. Le seul projet des Chantiers est loin pourtant de faire consensus. Si le futur siège de Nature et Découvertes, conçu par Patrick Bouchain, apparait comme déjà iconique, les îlots Est et Ouest, dont la maitrise d’oeuvre a été confiée par le maire aux époux Portzamparc, laisse en revanche perplexe plus d’un versaillais et désemparé la majorité des hommes de l’art. D’aspect massif, écrasant la perspective vers l’admirable gare des Chantiers, éloignée des codes du quartier, cette architecture hors sol se démarque surtout par sa banalité. Même les meilleurs peuvent se tromper. Mais quel rendez-vous manqué pour un site aussi emblématique. Nous sommes bien loin des « architectures rêvées » versaillaises. « Il ne faut pas se laisser impressionner par ces soi-disant grands architectes. La création architecturale est moins que jamais une affaire de génie solitaire. » nous rappelle Renzo Piano.
Le numéro double spécial bilan que vous tenez entre les mains se gardera bien de mentionner ces réserves. Sachez que la mairie a refusé catégoriquement toute insertion des groupes d’opposition. Pourtant dès l’année qui précède l’élection municipale, une commune n’a pas le droit de financer une action de communication faisant campagne pour un candidat. Cela concerne également les actions de promotion des actions réalisées ou toutes communications sur la gestion locale pouvant avoir un impact électoral.
Pour mettre toutes les chances de son côté, la municipalité a voté un budget 2019 dont les dépenses de fonctionnement bondissent de +6 % par rapport au réalisé 2018 ! Après une année d’efforts louables, la ville relâche opportunément la pression dans cette période pré-électorale. Un grand classique. Mais, n’en déplaise, les versaillais goûtent de moins en moins les vieilles recettes politiques.


Gaspar Masson
gasparmasson.versailles@remove-this.gmail.com

Vers le haut

VERSAILLES FAMILLES AVENIR

Autopromo de François de Mazières sur papier glacé payée par vos impôts !

Le maire de Versailles actuel multiplie les démonstrations d’autosatisfaction dans toute la ville et dans les pages de ce magazine PAYÉ PAR VOS IMPÔTS. Par la petite tribune qui nous est octroyée, nous voulons poser des bémols sur cette partition en contre-ut.
Depuis sa création, notre groupe milite pour donner le plus de poids possible à la voix des administrés, par des référendums sur des choix qui les concernent au premier chef et par des consultations fréquentes. Nous continuons à oeuvrer pour cette proximité avec le pays réel, loin du rêve que l’on nous vend sur papier glacé municipal. Par ce numéro double, François de Mazières propulse sa candidature aux élections municipales comme prévu. Avec d’autres groupes d’opposition, nous avons sollicité plus d’espace dans ce numéro. Fin de non-recevoir autiste.
Pis, il nous est demandé de rendre nos copies ce 30 mai. Histoire de donner le temps au service communication, PAYÉ PAR VOS IMPÔTS, de trouver la parade à toutes les insuffisances dénoncées par notre groupe ou ceux de nos collègues. Pratique et bien peu courageux, irrespectueux de la démocratie et pas très fair-play. Cette inélégance est la marque de la majorité actuelle à l’égard des groupes d’opposition.
Lisez les comptes-rendus de conseils municipaux pour vous en convaincre. Vous constaterez aussi que la plupart des conseillers municipaux de l’équipe Mazières n’ont jamais ouvert la bouche en 6 ans ! Sauf peutêtre pour bâiller ou railler l’opposition, tentant de la museler. Ce n’est pas notre conception de l’engagement politique au service du Bien commun.
Rappel de sujets que nous avons dénoncés depuis 2014 :
– bétonnage de certains quartiers, celui des Chantiers n’étant pas à la hauteur des rodomontades esthétiques annoncées
– exploitation insuffisante de la marque « Versailles »
– abandon du critère « familles nombreuses » pour l’attribution des places en crèche ainsi que dans les tarifs de piscine municipale
– déploiement des compteurs Linky imposé par Enedis avec le soutien de la mairie, contre la liberté de choix des Versaillais
– trottoirs sales de manière récurrente (sans jeu de mots)
– projet de lotissement situé dans l’enceinte du parc du château avec la création d’un nouveau quartier limitrophe de Saint-Cyr. Nous militons pour un usage réversible, respectueux de l’écologie, sans béton en sous-sol
– adoption d’une charte en faveur du français vite foulée aux pieds
– prise en otage du contribuable possédant une voiture, sans service supplémentaire
– perte de places de parking en plein centreville au détriment des commerçants de proximité
Le contexte social et politique a beaucoup évolué depuis 2014, les engagements fondés sur des convictions se raréfient.
À vous de faire respecter ce qui est essentiel à vos yeux !


Fabien Bouglé-Valérie d’Aubigny
06 82 86 22 14
versaillesfamillesavenir@remove-this.gmail.com
Venez assister au prochain conseil municipal le jeudi 26 septembre 2019 à 19h

 

Vers le haut