Mairie

Tribunes libres

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 5 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique.
Les cinq groupes sont :

  • Union pour Versailles
  • Le progrès pour Versailles
  • Versailles bleu marine
  • Versailles 90000 voisins
  • Versailles Familles Avenir

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouverte aux groupes formés au sein du Conseil municipal.
Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Mai 2019

 

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 5 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique. Les cinq groupes sont :

 

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouverte aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.


Les archives  des tribunes libres de l'année en cours sont disponibles ici

UNION POUR VERSAILLES

La transformation du quartier de la gare des Chantiers est presque achevée !

L’une des mesures emblématiques de notre équipe municipale élue en 2008 était le refus d’un projet d’un complexe commercial face à la gare des Chantiers. Celui-ci prévoyait la construction sur dalle d’ensembles immobiliers, d’un cinéma multiplexe et la fragmentation de réservoirs d’eau historiques dits « étangs carrés ».

Ce projet initial, nous l’avons repensé pour préserver l’identité patrimoniale et naturelle du quartier tout en diminuant la charge nette de la Ville pour la ramener de 47 millions d’euros (valeur 2008) aux alentours de 20 millions d’euros (valeur 2016).

Ce projet qui a commencé à être réalisé en 2014 s’est déroulé en plusieurs phases :
• Un percement de la butte au bout de l’avenue de Sceaux qui ouvre une voie d’accès aux bus pour un accès direct à la gare.
• Une rénovation et un agrandissement de la gare des Chantiers, dans l’esprit art déco du bâtiment original.
• Une nouvelle gare routière, un parking public, l’aménagement de pistes cyclables et d’accès piétons ainsi qu’un plan de circulation entièrement repensé pour fluidifier les correspondances entre les différents modes de transport (RER C, ligne N du Transilien, TER, grandes lignes, bus locaux, pistes cyclables) et faciliter les circulations douces. Le tout a créé un pôle d’échanges multimodal qui facilite l’accès et la circulation autour de la deuxième gare d’Île-de-France en termes de flux (90 000 voyageurs et 500 trains/jour),
• Un réaménagement végétalisé et apaisé du parvis Arnaud Beltrame de la gare, de la rue de l’Abbé Rousseaux et de la place Raymond Poincaré.
• La création d’un grand jardin public dans un bassin asséché et abandonné de stockage des eaux construit sous le règne de Louis XIV pour alimenter les fontaines du parc du Château.
• Trois programmes immobiliers organisés autour de deux îlots : le premier, à l’Est, à vocation de commerces et bureaux, l’autre, à l’Ouest, à vocation résidentielle. Ce dernier, ultime étape du projet, sera finalisé au printemps 2020. Enfin, la transformation de l’ancienne halle ferroviaire, patrimoine industriel de Versailles, en nouveau siège de Nature & Découvertes et sa Fondation pour la Nature.
• Une ferme en permaculture réalisée par Nature & Découvertes dans un autre réservoir des fontaines du château devenu une friche végétale.
• Un ensemble de passerelles végétalisées assurant une meilleure circulation entre ces différents ensembles. Cette opération, longue, complexe et stratégique pour notre ville, nous a mobilisés pendant 10 ans. Nous sommes heureux de la voir enfin aboutir et nous vous invitons, à l’occasion de la première Biennale d’architecture et de paysage d’Île-de-France, à vous promener pour découvrir ce quartier contemporain et végétalisé. Un trait d’union qui réunit désormais harmonieusement les quartiers Saint-Louis et Chantiers.

La Majorité municipale

 

 

Vers le haut

LE PROGRÈS POUR VERSAILLES

Versailles, ville européenne ?

Nous sommes appelés le 26 mai prochain à choisir nos députés européens. Vous choisirez non seulement le corps législatif mais aussi indirectement l’exécutif qui déterminera l’orientation politique de notre continent pour les cinq années à venir. Ce n’est pas une mince décision compte tenu des sujets majeurs que l’Union Européenne a à traiter, en propre ou en codécision avec les Etats : traités commerciaux, politique environnementale, libre circulation etc. Nous sommes sans réserve pro-européens même si nous sommes les premiers à défendre une autre Europe, non pas celle de messieurs Orban, Salvini ou Juncker, qui nous enferment entre des murs pour les uns, ou au contraire nous ouvrent aux quatre vents quand il s’agit de défendre notre modèle économique et social.

Nous sommes persuadés qu’il existe une alternative entre le repli identitaire et la fuite en avant libérale. Il est temps de faire de l’Europe un modèle de justice sociale et un exemple pour protéger non pas notre confort, tout relatif pour beaucoup de nos concitoyens, mais simplement une certaine qualité de vie, que le changement climatique ou l’usage intensif des pesticides finiront par achever.

Quel rapport entre cet enjeu continental et notre ville ? De par sa renommée mondiale, Versailles a le potentiel d’être une capitale européenne. Non pas administrative ou politique, mais symbolique. Nous avons accueilli, pour le meilleur et pour le pire dans notre histoire, certains des plus grands évènements du continent. Plutôt que vendre notre nom à des sériées télévisées, ne pourrions- nous pas être un centre de la construction européenne ? A ce jour, souvent au détriment des habitants, notre ville est réduite à une certaine vision de l’histoire de France, aux fastes du Château, à la réception de dignitaires dont on peut douter qu’ils partagent les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Nous avons une histoire européenne et devrions la défendre. Versailles dispose d’une jeunesse florissante, notamment à travers son université, qui peut essaimer, par exemple à travers le programme Erasmus, dans toute l’Europe. A ce jour, l’adjoint à la jeunesse et tête de liste pour LR n’a pas rempli cette promesse.

Notre patrimoine est immense et notre histoire grandiose, mais les Versaillais méritent mieux qu’un repli sur ce passé. Soyons un exemple pour une Europe qui défend non seulement les plus défavorisés mais prépare une jeunesse unie et prête à affronter les défis d’un monde qui change, qu’il s’agisse de l’intelligence artificielle, de l’émergence de nouvelles puissances ou de défis dont nous n’avons même pas encore idée. Versailles sera un musée à ciel ouvert ou un moteur de la construction européenne, ce sera votre choix le 26 mai.

 

Le Progrès pour Versailles 
Georges Blanchet
 Carmise Zenon
Twitter : @progvers2014
Contact : progrespourversailles@remove-this.gmail.com

http://leprogrespourversailles.blogspot.frhttps://www.facebook.com/www.leprogrespourversailles.fr

Vers le haut

VERSAILLES BLEU MARINE

Chères Versaillaises, Chers Versaillais,

La créativité de nos gouvernants, de gauche comme de droite, si tant est que la différence existe toujours, est, en matière de fiscalité, débordante, presque légendaire !
Les Français l’auront remarqué, la pression fiscale est conséquente et notre pays se place en tête des pays occidentaux ayant le plus fort taux de prélèvements obligatoires. Dans notre ville, la fiscalité locale n’augmente pas. Mais les impôts locaux augmentent. La nuance est importante et chacun peut le vérifier d’une année sur l’autre. Ce qui n’augmente pas, en effet, c’est le taux d’imposition municipal.
En revanche, la base de calcul de l’impôt augmente et la part départementale également. Le résultat est sans appel : nos impôts locaux augmentent. Et ils augmentent plus que l’inflation. Le pouvoir d’achat des Versaillais est donc en baisse. CQFD.
Pour ne pas que les impôts augmentent, il aurait fallu décider une baisse du taux d’imposition pour rattraper la hausse de la base locative. Mais ce ne sera pas le cas. Donc, en 2019, la taxe d’habitation et la taxe foncière seront à nouveau plus élevées que l’année précédente.
Ces contributions ont pourtant du sens. Elles financent les services publics, les investissements pour le bien commun et pour préparer l’avenir.
Le problème en France est l’impression, que nous avons tous, de voir notre environnement public, au sens large, se dégrader. Plus on paye et moins nous avons le sentiment d’une amélioration des services de l’état. Les communes voient leurs dotations se réduire considérablement et, pour en revenir à Versailles, notre commune verse de plus en plus à d’autres communes moins « aisées ».
Le résultat est sans appel : malgré une hausse de la pression fiscale pesant sur les ménages, les moyens de notre commune et de l’état diminuent.
En cause, notamment, les dépenses publiques en hausse et les coûts faramineux de certaines prestations qui nous sont savamment cachées. Le coût de prise en charge des mineurs étrangers isolés par exemple… 2 milliards d’Euros par an. Une somme que nous supportons tous, au plan local comme au plan national.
Par contre, pour améliorer la prise en charge de nos ainés en situation de dépendance, la ligne budgétaire est quasiment à 0 et les familles sont obligées parfois de tout sacrifier pour assurer une fin de vie décente et respectueuse à leurs ascendants. Les Français ne sont pas contre le paiement d’une contribution, encore faut-il que celle-ci ait du sens, or elle en a de moins en mois. Où va notre argent ? la gestion en « bon père de famille » semble être devenue un voeu pieu, nous voyons tous les jours des aberrations qui n’échapperaient même pas à un enfant de 12 ans qui maitrise ses tables de multiplication.
La pression fiscale va augmenter, c’est une certitude, nous allons devoir contribuer de plus en plus, sans jamais en voir les bénéfices. A moins de changer radicalement de politique, cette politique qui depuis 40 ans nous mène vers un mur dont nous distinguons les moindres détails tant il est proche.

 

Thierry Perez
pour Versailles Bleu Marine
contact@rassemblement-national78.fr 06 26 82 06 45

Vers le haut

VERSAILLES 90 000 VOISINS

Les impasses de la majorité

Les derniers conseils municipaux illustrent les impasses de la majorité sur trois sujets majeurs : la baisse de la pression fiscale, la lutte contre le réchauffement climatique et le renforcement de la démocratie locale.
La taxe d’habitation et la taxe foncière vont à nouveau augmenter en 2019. Le parlement a en effet voté une augmentation de 2,2 % des valeurs locatives. Nous avons proposé de compenser cette hausse de la valeur locative, représentant pour la ville 1,1 M€ de recettes supplémentaires, par une baisse équivalente des taux. La ville a parfaitement les moyens de prendre une telle mesure, compte tenu de la forte progression des droits de mutation (ces taxes sur les cessions immobilières ont rapporté en 2018 2,5 M€ de plus que prévu) et des recettes de stationnement (la mise en place du fameux forfait post stationnement a permis de dégager 1,2 M€ de recettes supplémentaires !). La baisse des dépenses de fonctionnement engagée en 2018, grâce aux efforts remarquables des services, offre également des marges de manoeuvres significatives. Mais l’effet cliquet de la fiscalité française reste bien gardé par nos élus ex-hauts fonctionnaires. Cette proposition a été rejetée sèchement, sans débat.
La majorité se décide seulement maintenant à élaborer une stratégie climat air énergie. Une délibération vient d’être votée sur le sujet. 10 ans après l’arrivée aux manettes du maire, il ne dispose toujours pas de ligne directrice ni de plan d’actions. C’est dire combien ce thème est éloigné des priorités. La majorité reconnait ainsi en creux qu’elle n’avait pas de stratégie et que sa communication sur le développement durable relevait du greenwashing.
Passons sur l’agressivité et les brimades en direction des conseillers de l’opposition. Ce qui est plus problématique est l’absence d’écoute de nos propositions et la position de fermeture systématique. Les lignes de bus vont être modifiées à la rentrée de septembre. Nous nous sommes étonnés que le dossier n’ait à aucun moment été abordé en conseil municipal, ce à quoi il nous a été répondu que « le plan de circulation est un sujet trop complexe pour être présenté aux conseillers municipaux ». Cette mention est un condensé de la méthode en vigueur. Des décisions prises dans le secret, une participation anecdotique des citoyens ou associations, des conseillers municipaux potdefleurisés (leur a-ton réservé un stand à Esprit Jardin ?), une communication verticale et sélective, des droit de l’opposition ignorés. Sur ce dernier point, le magazine de la ville s’apprête à produire un bilan de fin de mandat. Les oppositions n’ont pas été sollicitées pour y participer. Après l’exposition programmée à Richaud, c’est un numéro entier du magazine de la ville qui devrait ainsi être consacré à faire l’éloge du candidat à sa réélection, dans un nouvel exercice d’auto- satisfaction, financé par le contribuable. Ce moment de bilan aurait pu être un temps d’évaluation de l’action publique et un temps de concertation.


Gaspar Masson
gasparmasson.versailles@remove-this.gmail.com
Benoit de Saint-Sernin


Vers le haut

VERSAILLES FAMILLES AVENIR

Bilan du Grand Débat : pour une vraie démocratie participative à Versailles !

Versailles manque cruellement de démocratie locale, il est temps d’y remédier.
L’équipe municipale actuelle se comporte comme en régime autocratique. Lors des conseils municipaux, si l’opposition soulève une question gênante, elle est lourdement caricaturée. Certains élus refusent la contradiction et méprisent le dialogue. Pourtant, quel beau travail nous pourrions accomplir ensemble au service de Versailles, en partageant nos points de vue en hommes et femmes de bonne volonté !
Dans notre campagne municipale de 2014, nous proposions en priorité d’associer les citoyens aux décisions importantes. L’équipe actuelle fait strictement le contraire.
Dans le projet des Chantiers par exemple, la mairie a tranché à votre place. On voit le résultat : bétonisation à outrance… Le siège de Nature & Découvertes, belle chance pour Versailles de soutenir la protection de la nature, se trouve engoncé entre deux blocs immobiliers sans espace ni cohérence. Quel gâchis écologique !
Parlons du projet de lotissement Pion, 450 logements dont 30 % de logements sociaux dans le parc historique du château de Versailles : aucune consultation citoyenne n’est réalisée, aucun projet alternatif n’est soumis aux Versaillais, aucun débat sur son opportunité n’est entamé.
Le maire agit seul. Son groupe n’est qu’une chambre d’enregistrement. Le quartier de Pion ne prendra forme qu’après les élections municipales de 2020. Il est donc urgent d’attendre par respect pour l’équipe que vous élirez. Demandons que ce projet de bétonisation du parc historique du château soit suspendu et soumis au référendum local !
Fiasco pour la mairie et la société Enedis lors de la réunion d’information organisée à l’UIA à propos des compteurs controversés Linky qu’Enedis prétend nous imposer avec l’accord du maire qui choisit délibérément de ne pas s’y opposer. La plupart des Versaillais présents ont clairement exprimé leur opposition au remplacement de leur compteur. M. Fleury, adjoint au maire, n’a pas brillé par son esprit démocratique, allant jusqu’à brutalement empêcher Fabien Bouglé de finir son intervention. Flagrant déni de démocratie. Cela a achevé de convaincre les participants de la réalité de l’alliance Ville-Enedis.
Notre pays traverse une crise démocratique sans précédent. Le système actuel est à bout de souffle nationalement et localement. Ce qui se vit en France se vit à Versailles.
Réinventons la vie politique locale ! Versaillais de tous bords, retrouvons le goût de la res publica !
Si toute violence est condamnable, entendons le rejet par les Gilets jaunes des pratiques autocratiques actuelles. Nier les raisons de leur colère, c’est ouvrir la voie à une violence bien plus grande et incontrôlable. Pour la paix civile, il est urgent d’agir et urgent de s’unir ici et maintenant..

ON NE LÂCHE RIEN !
Fabien Bouglé-Valérie d’Aubigny
06 82 86 22 14
versaillesfamillesavenir@remove-this.gmail.com
Prochain conseil municipal : jeudi 6 juin 2019 à 19h.

 

Vers le haut