Ma ville

Un skatepark au cœur de la ville de Versailles

Le skatepark, un véritable espace public

L’enjeu est de créer une structure en béton, intégrée harmonieusement à son environnement pour en faire un véritable espace public. Neutralisant une partie du parking de l’Europe, ce nouvel aménagement implique de repenser les circulations du parking. Son emplacement est clairement identifié et délimité par l’alignement d’arbres à l’Ouest, l’allée piétonne traversant le parking vers l’arrière des Grandes Ecuries au Nord, la clôture de l’ancien bâtiment de la Poste (au Sud) et le massif végétal séparant de l’avenue de l’Europe (à l’Est).

Un nouveau pôle pensé pour la jeunesse

Le skatepark s’intègre dans une politique globale dédiée à la jeunesse (travaux réalisés avec la participation financière de la Région Île-de-France). Il sera accolé à la Guinguette lancée l’année dernière et qui a remporté un franc succès (25 000 personnes). À cela s’ajoute l’aménagement de l’ancienne Poste en lieu de vie et de culture.

Le skatepark, un mélange de béton, terrasse en bois et espace vert

Le skatepark composé à la fois de formes organiques inspirées d’éléments marins (vagues, cuvettes) et d’éléments de mobiliers urbains revisités (bancs, gardecorps, bordures de trottoirs, plans inclinés…). Ces deux types d’éléments correspondent à des manières d’évoluer sur un skatepark : les premiers créent des circulations non-linéaires tandis que les éléments de mobilier urbain permettent la réalisation de figures complexes, généralement dans une trajectoire linéaire. La qualité d’un skatepark – tant d’un point de vue esthétique que du point de vue de la pratique des sports de glisse – se mesure souvent à la valeur de combinaison de ces différents éléments ; permettant à la créativité de se développer à la fois dans les figures réalisées et dans les connexions entre les éléments, générées par la circulation.

Le dessin du Skatepark Europe s’appuie sur les lignes directrices du lieu, orthogonales, qui donnent la direction des trajectoires linéaires, avec une dalle ondulée qui permet en même temps de créer des trajectoires non-linéaires et des dénivelés, propres à générer des éléments de glisse. Le sol du skatepark est organisé à la manière d’un voile légèrement ondulé. Cette ondulation crée à la fois des reliefs, différentes altimétries significatives, ainsi que – grâce à certains angles – des éléments de glisse du skatepark. Les dénivelés sont progressifs, en général presque imperceptibles. L’impression est celle d’un relief naturel. Les altimétries proposées vont de +30 à -50cm par rapport à l’altimétrie des différents accès du skatepark ; les autres altimétries sont distribuées de manière à créer différents types d’interactions avec les éléments de mobiliers urbains. Les éléments les plus hauts, environ 1m20, seront appuyés contre les haies de charmille, permettant d’intégrer le skatepark dans un écrin protégé. Le tapis de glisse, full béton, teinté dans la masse, aura une couleur unie. Le choix se tourne vers un blanc/gris « sand ». Les arrêtes franches servant de modules de glisse doivent être protégées par un matériau plus solide que le béton. Il est d’usage d’insérer des cornières métalliques, en acier galvanisé thermolaqué.

Terrasse en bois

Le sol de la terrasse sera en bois (largeur 6,6m / longueur 35,8m). En dehors de ses caractéristiques esthétiques, ce matériau permet de créer un sol peu praticable, limitant ainsi les interactions entre la zone skatepark et la zone terrasse, sur le principe des frontières douces. Des gradines permettent de connecter la terrasse.

Espaces verts

Trois nouveaux platanes (Platanus hispanica) seront plantés, dans la continuité de la ligne des trois platanes existants ; le bois de la terrasse venant encadrer les troncs. Une haie de charmille marcescente taillée continue (largeur 1m), sur deux rangs, plantée en quinconce (double rangée croisée) - en continuité des charmilles en place - vient protéger l’espace détente de la terrasse bois, tout en protégeant visuellement les stationnements du parking se trouvant à l’arrière. Le massif, appelé « Jardin des Acrobates », accompagne le platelage bois au NE, d’une largeur de 3m et de longueur de 14,5m. Ce massif permet de mettre à distance les spectateurs assis le long du cheminement piétons. Les différentes plantes font écho aux massifs existants le long du trottoir de l’avenue de l’Europe ainsi qu’aux graines qui s’accrochaient déjà aux robes des chevaux de Louis XIV ; principe botanique de la zoochorie (en rapport aux Grandes Écuries). Deux matrices de plantes seront installées dans le Jardin des Acrobates. La matrice principale (60%) de graminées, la matrice secondaire (40%) florifère.

Versailles, un cadre de vie exceptionnel

Versailles dispose d’un patrimoine naturel unique qu’il est crucial de préserver et de valoriser ; cela représente 50 % d’espaces verts sur son territoire. Le ville offre ainsi un cadre de vie exceptionnel avec sa politique urbaine et architecturale.

Antidote Skateparks

Créée en 2018, Antidote Skateparks a réalisé de nombreux projets en AMO, MOE, conception/construction et construction. Ces projets s’ajoutent aux nombreuses réalisations de Sports des Villes et de Doctor Skatepark (conception et construction de skateparks en Europe et en Amérique du Sud). Il s’agit d’une coopérative d’employés qui développe à la fois un travail d’expertise technique et d’artisanat, reflet des passions qui animent l’ensemble des membres de l’équipe : la pratique des sports de glisse urbains, le travail collaboratif et le « Do It Yourself ».

Calendrier 2022

  • Mi-février à début mars : Terrassement / Réseaux.
  • Mars/Avril : Ouvrage béton skatepark.
  • Fin Mars : Plantations.
  • Mai : Aménagements provisoires des abords.
  • 11 Mai à 15h30 : inauguration du skatepark parking de l'Europe.

« Après avoir reçu de très nombreuses demandes de jeunes Versaillais(es) et étudié plusieurs projets d’emplacement, j’ai la joie de vous annoncer l’arrivée d’un skatepark sur le parking de l’Europe, au cœur de Versailles, en mai 2022. Ce site sera un lieu de convivialité pour tous les amateurs de skate : jeunes, familles, Versaillais, Franciliens, acteurs ou spectateurs.

Situé à la croisée des quartiers Notre-Dame, Saint-Louis et Montbauron, il offrira un espace de glisse de 800 m2 et un aménagement paysager de 300 m2 soit 1100 m2 au total.

Afin de concevoir un parcours optimal, nous avons souhaité que ce projet soit conçu avant tout avec les skateurs de Versailles. J’ai ainsi demandé à Nicolas Gilsoul, architecte paysagiste, à la société Antidote Skateparks, concepteur de skateparks et aux services de la Ville de réaliser ensemble ce projet. Entre béton, terrasse en bois et végétalisation, cet espace sera parfaitement intégré dans son environnement naturel, historique et urbain.

Avec le réaménagement paysager de l’avenue de l’Europe, la création d’une longue piste cyclable de Saint-Jean Hulst à l’avenue de Paris, la réhabilitation de la Place des Manèges, la future création du jardin Molière, de l’Office de Tourisme et la transformation de l’ancienne Poste en espace municipal multimodal, ce projet s’inscrit dans la stratégie de requalification de l’axe Nord-Sud de la ville de Versailles. Il permettra de revitaliser ce secteur situé à la croisée des quartiers historiques de la ville, véritable centre géographique de Versailles. »

François de Mazières
Maire de Versailles
Président de Versailles Grand Parc

Nicolas Gilsoul

Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, Grand prix de Rome, architecte, docteur en sciences et paysagiste, il est fondateur et président de l’agence Paris. Ses réalisations ont reçu depuis 1996 de nombreuses distinctions internationales. Il combine depuis 1997 une pratique opérationnelle et une activité de conseil sur plus de dixhuit pays dans le domaine de l’architecture, du paysage urbain et des jardins d’exception. Son savoir-faire précis d’artisan et ses connaissances scientifiques sur la question du vivant sont au service du rêve.

Associant des méthodes de création issues du cinéma et une analyse prospective sur le futur des villes, sa vision est aujourd’hui sollicitée en Europe, en Inde et au MoyenOrient.