Culture

{$temp.oBarreOutils.print}

Musée

L'hôtel particulier fut construit par un entrepreneur des bâtiments du Roi après 1751. Le bâtiment, ainsi que le salon du 1er étage sont classés monuments historiques. En 1852, Victor Lambinet, juge au tribunal de Versailles, achète l'hôtel. C'est Mme Lambinet, sa belle-fille qui lègue, en 1921, l'hôtel Lambinet à la Ville avec la volonté qu'il devienne un musée.

Après le transfert des collections auparavant installées à la bibliothèque, le musée ouvre au public en 1932. Deux ans plus tard, le musée présente ses collections dans seize salles, axées sur l'iconographie de Versailles et l'aspect décoratif de l'hôtel. Après 1952, d'autres salles sont ouvertes (notamment une salle sur la manufacture impériale d'armes de Nicolas Noël Boutet).

De 1985 à 1991, des travaux d'extension sont organisés. L'aile en retour du XIXe siècle est incluse dans le parcours muséographique. La surface de présentation s'en trouve agrandie. Le musée possède alors trente-cinq salles. Un nouveau déploiement des collections a lieu avec une ouverture au public à la fin de l'année 2010.

La présentation des salles d'exposition se décline en trois départements et sur trois étages. Au rez-de-chaussée et au 1er étage, se situe le département des Beaux-arts. Au 1er étage, l'Appartement est la reconstitution de l'atmosphère d'un hôtel particulier au XVIIIe siècle. Enfin, le 3étage concentre les collections sur l'histoire de la ville de Versailles et sur la Révolution française.

Les actualités du Musée

Accéder au contenu

Exposition & évènements, ...

Amazones de la Révolution - Des...

Exposition au Musée Lambinet, prolongation jusqu'au 5 mars 2017.

Accéder au contenu

Culture, ...

Journée d'étude

Une histoire féminine de la violence : de l'aliénation à l'émancipation -12 janvier

L'agenda du Musée

21
01
Accéder au contenu

Musée, ...

ÉLÉONORE DUPLAY

Samedi 21 janvier au Musée Lambinet à 15h00

05
11
Accéder au contenu

Expositions & Événements, ...

AMAZONES DE LA RÉVOLUTION

Des femmes dans la tourmente de 1789

07
12
Accéder au contenu

Jeune public, ...

EN MARGE DE LA RÉVOLUTION ET DES...

Les mercredis du musée : stage-atelier

04
01
Accéder au contenu

Jeune public, ...

THEÂTRE ET PEINTURE

Les mercredis du musée : stage-atelier

10
12
Accéder au contenu

Musique, ...

L’ORGUE AU CLAVICORDE

Le répertoire d’orgue au clavicorde et le pianoforte sous la révolution

01
12
Accéder au contenu

Conférences & Ateliers, ...

ÉCRIRE AUTOUR DE LA RÉVOLUTION

Atelier d’écriture

03
12
Accéder au contenu

Conférences & Ateliers, ...

CONFÉRENCE

Valentine de Milan demande justice pour l'assassinat de son époux

06
12
Accéder au contenu

Conférences & Ateliers, ...

DÉCOUVRIR L’ART DU LIVRE ANCIEN

Les coulisses du Musée

11
12
Accéder au contenu

Conférences & Ateliers, ...

LES AMAZONES À LA TRIBUNE

Paroles de femmes à la Révolution

15
12
Accéder au contenu

Conférences & Ateliers, ...

DESSINER LA RÉVOLUTION

Constitution des collections

Les collections se composent initialement des œuvres provenant de la bibliothèque municipale. Par l'activité des conservateurs successifs, de différentes acquisitions par dons, legs, achats chez des marchands ou lors de ventes, les collections se sont enrichies et ont doublé depuis 1980. Le musée offre ainsi à voir une grande diversité d'œuvres de techniques différentes : peintures, sculptures, dessins, gravures, mais aussi objets décoratifs et mobiliers estampillés. 

Les collections du musée s'axent sur une double orientation : l'évocation d'une demeure du XVIIIe et l'histoire de la ville. Ainsi, une grande place est accordée à l'iconographie versaillaise et aux œuvres d'artistes versaillais (V.E. Lambinet, Le Sidaner, Suréda, René Aubert...).

Les grandes donations

Au fonds d'origine de la bibliothèque, trois grandes collections se sont ajoutées : Charles Vatel en 1883, Eugène Asse en 1897, Albert Thiry en 1898.

Le don Vatel est un important fonds révolutionnaire d'environ 500 pièces. Le don Asse consiste principalement en peintures et dessins de petits maîtres romantiques.  Le legs Thiry montre l'intérêt du donateur pour la peinture hollandaise et flamande du XVIIe siècle.

D'autres donations se sont succédées : Julia Bartet en 1942, Donation Dunoyer de Segonzac en 1963, Georges Hilbert en 1980, Don Vaccaro en 1990,  Donation Guy en 1991. Cette dernière donation dote le musée de 24 peintures et 25 dessins postimpressionnistes autour de Maximilien Luce et de Gustave Loiseau.

Il faut ajouter à cela les acquisitions plus récentes avec l'aide du FRAM et de la Ville de Versailles, notamment deux toiles de L.L Boilly, des sculptures de Pajou et Houdon ou encore l'esquisse de François Boucher La prédication de Saint Jean-Baptiste.

L'association des amis du musée aide et participe à l'enrichissement des collections par leurs acquisitions.

{$temp.oBarreOutils.print}