La médiation est, par essence, un processus souple, qui s’adapte à chaque conflit, chaque situation, chaque personne.
Pour autant, souplesse ne signifie pas désorganisation : l’exercice de la médiation nécessite de la rigueur, à travers le respect de principes absolus, de règles d’éthique et de méthode, afin d’offrir à chacun la garantie d’un cadre sécurisant et sécurisé, gage de réussite de la médiation.

QU'EST-CE QUE LA MÉDIATION ?

La médiation est un mode amiable de prévention ou de résolution des conflits en présence d'un tiers neutre et impartial (le médiateur) consistant à favoriser la relation entre deux ou plusieurs personnes et à faciliter la recherche d'une solution librement négociée.

A QUEL MOMENT Y RECOURIR ?

On peut y recourir à tout moment : en dehors ou pendant une procédure judiciaire (confidentialité de la médiation).

DANS QUELLES SITUATIONS ?

  • Famille (divorce, séparation, succession, rupture des liens parents - enfants, grands-parents et petits-enfants) : il s'agit de la médiation familiale et de la gestion des conflits familiaux.
  • Consommation (troubles dans la jouissance d'un bien ou d'un service : crédit, garantie, assurance, prestation de service, etc)

En savoir plus sur les différentes médiations, cliquer sur : médiations

Pour les litiges avec l'administration, cliquer sur : Défenseur des Droits

CONFLITS ENTRE LES GÉNÉRATIONS

  • Les parents ou beaux-parents qui sont confrontés à des tensions avec leurs enfants (adolescents ou jeunes adultes).
  • Les grands-parents, lorsqu'ils n'arrivent pas à voir leurs petits-enfants.

La médiation familiale peut aider à trouver des solutions et permettre de renouer le dialogue, de trouver des solutions mutuellement satisfaisantes et d'élaborer ensemble des accords avec ses proches.