De 1926 à 1946, de Sous le Soleil de Satan à Monsieur Ouine, les romans de Bernanos déroulent une méditation mystique sur la figure de Mal et du Malin.

De 1926 à 1946, de Sous le Soleil de Satan à Monsieur Ouine, les romans de Bernanos déroulent une méditation mystique et évolutive sur la figure de Mal et du Malin. Une vision qui s'ouvre avec la figure joviale puis soudainement menaçante d'un maquignon satanique harcelant sans le vaincre l'abbé Donissan, une méditation qui s'achève avec le personnage angoissant et délétère de Ouine, vieux professeur d'anglais tuberculeux diffusant une fascination toxique pour le néant et le vide
Producteur à France-Culture (Mauvais Genres depuis 1997), chroniqueur au Monde des Livres, François Angelier a publié, depuis une trentaine d'années, des travaux sur les figures catholiques et mystiques des Lettres françaises, de saint François de Sales à Georges Bernanos, en passant par Léon Bloy (La Fureur du juste, Seuil), Huysmans, Ernest Hello ou Louis Massignon dont il écrit en ce moment la biographie. Son dernier ouvrage publié est une biographie de Georges Bernanos, La Colère et la grâce ( 2021).