Le Régent était aussi... compositeur ! Le Centre de musique baroque de Versailles et le Cavema au Grand Manège de Namur recréent l'un des deux opéras de Philippe d’Orléans : La Jérusalem délivrée.

La Jérusalem délivrée ou La Suite d’Armide, tragédie lyrique en un prologue et cinq actes du futur Régent Philippe d’Orléans, est composée au début du XVIIIe siècle et jouée par la Musique du roi à Fontainebleau, dans la Galerie des cerfs du château, le 17 octobre 1712, sans doute en présence de Louis XIV. Philippe d’Orléans avait alors pour maître de musique le compositeur Charles-Hubert Gervais, musicien remarquable, qui partageait avec son élève un goût prononcé pour le style italien. En 1705, aidé du même Gervais, Philippe d’Orléans avait déjà fait jouer au Palais-Royal un autre opéra, Penthée. Les deux œuvres partagent de nombreux points communs, à commencer par un style et une orchestration très atypiques, bien éloignés de ce qu’on pouvait alors entendre à l’Académie royale de musique. Séduit par cette partition encore inédite, Leonardo Garcia-Alarcon et ses musiciens relèvent le défi et recréent l’œuvre en concert à Versailles et Namur.