Nouvel an au Montansier. Dans un souffle de drôlerie enchanteur, la comédienne/chanteuse Emeline Bayart et le pianiste Manuel Peskine transportent et émerveillent.

De la brève rencontre à l’histoire d’amour absolue, en passant par l’infidélité, le libertinage et l’amour vache, le couple est à l’honneur dans ce tour
de chant. Observés par le trou de la serrure, non sans cruauté et sans tendresse, l’homme et la femme, se rencontrent, se plaisent, s’aiment, se haïssent, se déchirent, se passionnent, se trompent, s’ennuient,
s’insultent, s’adulent… Peints avec amour et humour, ils se font miroir de nous-mêmes.

« Elle a de la gouaille et de la grâce, elle a de l’abattage et c’est une aristocrate, elle chante et nous enchante. Emeline Bayart est comédienne et c’est le supplément de plaisir qu’elle nous offre lorsqu’elle interprète ces petits bijoux puisés dans un répertoire délicieusement suranné dont elle fait à chaque fois une sorte de précipité dramatique.
Elle roule ses beaux yeux bleus, elle fait des mines, elle n’a pas peur des grimaces. Elle est inattendue, audacieuse. » Armelle Héliot