Ce spectacle permet de découvrir, au travers de nombreux écrits et actes d’une vie, un poète au cœur d’un univers de mots, d’images et de créations extraordinaires.

«De son vrai nom Wladimir Kostrowitzky, descendant d’ancêtres russes, né d’un père italien qu’il ne connaîtra pas et d’une mère polonaise, Apollinaire est éduqué à Rome puis à Monaco.
Il n’a jamais cessé de vouloir se créer une identité française, tant sur le plan civique que sur le plan artistique et littéraire. Dès l’âge de 20 ans, il transcende sa bâtardise et s’invente un nouveau nom : Guillaume Apollinaire.
Ce spectacle permet de découvrir, au travers de nombreux écrits et actes d’une vie malheureusement écourtée par la grippe espagnole en 1918 un poète au cœur d’un univers de mots, d’images et de créations extraordinaires. Il voulait rendre compte de la continuelle interpénétration entre l’homme et son temps comme entre l’homme et son œuvre, sans en réduire l’abondance ni la diversité. Sa maîtrise des mots se distinguait par un subtil flou entre la tradition et la modernité.»
Hervé Van der Meulen et Loïc Carcassès.