Richard III fascine par la liberté de ton de Shakespeare : c’est une pièce de jeunesse au style foisonnant, acéré et efficace.

'Le titre original de Richard III est le suivant : La tragédie du roi Richard III, contenant ses traitres complots contre son frère Clarence ; le meurtre misérable de ses neveux innocents ; son usurpation tyrannique ; avec le cours entier de sa vie détestée et sa mort des plus méritée.
Shakespeare prend soin ici, dès le sous-titre, de nous informer de sa traîtrise, de sa vie haïe et de sa mort : nous allons avoir affaire à un monstre. Richard III me fascine par la liberté de ton de Shakespeare : c’est une pièce de jeunesse au style foisonnant, acéré et efficace. Ce Richard III s’inscrit dans le prolongement et en écho à notre travail sur le théâtre élisabéthain, commencé en 2005 par la création de Richard II l’exploration de cette œuvre puissante nous permettra de continuer à travailler les ressorts shakespeariens et baroques des fêtes macabres et rassemblera toute l’équipe de la cie Eudaimonia, de 18 à 22 personnes.' Guillaume Séverac-Schmitz