Culture

LA SICILE: ARTS ET HISTOIRE AU FIL DES SIÈCLES

LES MERCREDIS DE 14H30 À 16H

Par Anne-Marie Terel, conférencière agréée par le Ministère de la Culture, diplômée de l’Institut d’art et d’archéologie de Paris IV-Sorbonne.

  • 2 octobre : La Sicile antique : de la Préhistoire aux Phéniciens
  • 16 octobre : La Sicile grecque, histoire et mythologie : Sélinonte
  • 13 novembre : La Sicile grecque : Syracuse
  • 27 novembre : La Sicile grecque : Ségeste, Agrigente, Gela, Morgantina
  • 11 décembre : La Sicile romaine : la villa de Piazza Armerina
  • 15 janvier : La Sicile médiévale : Byzantins, Arabes et Normands
  • 5 février : Chefs-d’oeuvre de l’art normand : Palerme, Cefalu, Monreale
  • 4 mars : De la Renaissance au Baroque

Cycle de 8 conférences
TARIF B

Présentation du cycle par Anne-Marie Terel

"Cette île, la plus vaste et la plus centrale de la Méditerranée, présente une superposition de civilisations unique en Europe. Elle a accueilli successivement sur son sol Phéniciens, Grecs, Romains, Byzantins, Arabes et Normands, et chacun de ces peuples a laissé des vestiges qui participent au patrimoine archéologique et artistique exceptionnel de l'île.

Ce cycle de conférences procèdera chronologiquement, de la préhistoire au 18e siècle. La présence phénicienne est illustrée par la petite île de Mozia, tout à l'ouest de la Sicile. L'époque grecque a laissé de très nombreux temples, bien conservés pour la plupart, mais outre les vestiges architecturaux, c'est en Sicile – ou dans les îles Eoliennes inséparables de la Sicile – que les Grecs ont localisés des mythes majeurs : Charybde et Scylla, Ulysse et Polyphème, Déméter et Perséphone et bien d'autres encore. Le cycle abordera des sites archéologiques célèbres comme Ségeste, Sélinonte, Agrigente, Syracuse mais également des sites moins connus mais non moins uniques tels que Gela et Morgantina.

L'époque romaine est illustrée par des théâtres dont le plus célèbre se trouve à Taormine, avec l'Etna en toile fond, mais aussi par les sols de mosaïques de la fameuse villa de Piazza Armerina.

Si les époques byzantine et arabe ont laissé peu de vestiges architecturaux, leur influence a profondément marqué l'art des Normands : basiliques, cathédrales, mosaïques à fond d'or s'admirent à Palerme, Cefalu et Monreale.

La Renaissance est marquée en Sicile par l'œuvre du grand peintre du 15e siècle Antonello de Messine. Le baroque, dernier grand courant artistique, s'épanouit à partir du 17e siècle dans les bâtiments religieux et profanes de villes telles que Catane, Noto, Raguse, Palerme.

La Sicile : un périple passionnant à travers de prestigieuses civilisations !"

Cliquez ici pour retrouver le programme complet des conférences

 

 

 

 

Taormine

Ségeste

Chapelle palatine à Palerme

San Domenico

Palerme