Mairie

Le Maire : François de Mazières

François de Mazières est né le 22 mai 1960 à Tarbes. Il fait ses études à Versailles au lycée Hoche puis à Saint Jean de Béthune et entre parallèlement au conservatoire.

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et élève de l’ENA, François de Mazières, commence sa carrière dans le corps préfectoral. Il épouse Christine de Mazières, magistrate à la Cour des Comptes, avec qui il a un enfant.
Il est sous-préfet à Moulins et à Besançon avant de gérer les crédits des préfectures en administration centrale. Il effectue sa mobilité à l’Inspection Générale des Finances et devient chef de cabinet du ministre de l’économie en 1993 où il est également chargé des questions de décentralisation.

Il est nommé en 1995 à l’Inspection Générale des Finances où il effectue plusieurs années d’audit sur des organismes recevant des financements publics, puis rapporteur du Conseil Général des Impôts, organisme rattaché à la Cour des Comptes, chargé du bon emploi de la fiscalité et notamment des études des niches fiscales.

Entre 1995 et 2008, il est adjoint au maire de Versailles (UDF), chargé de la Culture.
En 1996, il crée Le Mois Molière avec l'aide de 200 bénévoles et dirige depuis ce festival dont il assure la programmation théâtrale.

En 2000, il devient Directeur Général de la fondation du patrimoine, fondation d’intérêt général spécialisée dans la préservation du patrimoine de proximité. Il met en place un système de souscription pour les petits édifices faisant appel à la générosité publique.

Il est l'auteur de l'essai "La Culture n’est pas un luxe, ou la fin du jacobinisme français," préfacé par Jacques Rigaud.

En 2002, il est nommé conseiller pour la culture et la communication du Premier ministre Jean- Pierre Raffarin, où il coordonne notamment l’élaboration de la loi sur le mécénat ainsi que plusieurs textes relatifs au fonctionnement du secteur culturel et audiovisuel. Il est nommé en 2004 à la tête de la préfiguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine pour créer ce nouvel établissement à caractère industriel et commercial.

En 2006 il écrit "Versailles en scène, l’aventure du Mois Molière" où il revient sur la création du festival.

En 2007, la Cité est inaugurée par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, qui lance sur les conseils de François de Mazières la consultation internationale des grands architectes autour de la question du Grand Paris. Par la suite, ce dernier reste étroitement associé à cette réflexion utilisant ses connaissances de maire et de président de la Cité de l’architecture & du patrimoine. François de Mazières fait de cet établissement un lieu prospectif où sont, notamment, programmées des expositions sur l’habitat écologique, la place de la nature en ville ou encore la question des transports. Il utilise ses liens avec le monde économique pour établir des partenariats publics et privés indispensables au fonctionnement de l’établissement.

Il se présente aux élections législatives de 2012 en qualité de non-inscrit, avec le soutien de l'UMP et du Nouveau Centre, à la place d'Étienne Pinte sur la première circonscription des Yvelines. Sa suppléante est Suzanne Blanc, premier adjointe du maire centriste de Montigny-le-Bretonneux. Il remporte cette élection avec 56,75 % des voix et démissionne de la présidence de la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Il est réélu maire de Versailles en mars 2014 au premier tour avec 55 % des voix. En 2017, il choisit de se consacrer à sa ville et de ne pas briguer un second mandat de député, en raison de la loi du 14 février 2014 interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur.
Il est réélu en 2016 président de la communauté d'agglomération Versailles Grand Parc, mandat qu'il exerce depuis 2008.

En 2017, il plaide pour qu'un tirage exceptionnel du loto soit organisé à l’occasion des Journées Européennes du patrimoine et que les bénéfices en soient affectés à la préservation du patrimoine par l'entremise du Centre des Monuments nationaux ou de la Fondation du Patrimoine.
Il écrit l'essai "Le Grand Gâchis culturel" - en collaboration avec Olivier Le Naire. 

Désigné en octobre 2017, par Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France pour être commissaire général de la première édition de la biennale d’architecture et de paysage, "Bap !" François de Mazières conçoit cet événement qui a lieu de mai à juillet 2019 en collaboration avec Le Louvre, le château de Versailles, la Société du Grand Paris et les écoles d'architecture et de paysage de Versailles. La « Ville nature », thème de cette première édition, est guidé par l’après COP 21 et la nécessité de réfléchir sur nos modes de vie, et leurs impacts sur notre planète.

Retrouvez François de Mazières sur :