Mairie

Tribunes libres

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 6 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique :

  • Union pour Versailles
  • En avant Versailles
  • Vivre Versailles - Écologie citoyenne
  • Ensemble vivons Versailles
  • Rassemblement pour Versailles
  • Le réveil démocratique et solidaire

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouvertes aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

JUILLET - AOÛT 2020

UNION POUR VERSAILLES

Des conseils de quartier proches des Versaillais

Nous voulons mettre la concertation au coeur de notre mandat. Nous favoriserons la participation citoyenne à la vie de la cité. Les Versaillais ont toujours été partie prenante. Cette volonté d’être contributeurs du bien commun se traduit particulièrement à Versailles par la vitalité du tissu associatif.

C’est la démarche que nous portons déjà depuis deux mandatures avec les conseils de quartier. Ils permettent cette participation des citoyens aux décisions qui touchent la vie de tous les jours dans leurs quartiers (voirie, propreté) et d’entretenir le lien entre les habitants.

Nous amplifierons cette démarche en développant encore plus la concertation.

  • Nous élargirons les sujets donnant lieu à participation avec notamment la transition écologique et le conseil des jeunes. Nous donnerons aux jeunes des moyens d’agir sur les questions environnementales, à travers la création d’une assemblée d’échange et d’un concours pour leurs projets écologiques.
  • Nous élaborerons des méthodes rigoureuses visant à s’assurer de la qualité et la représentativité des avis émis : partage des informations techniques et politiques (comme pendant le confinement), remontées terrain (comme au travers des permanences ou commissions itinérantes de conseils de quartier tout au long de la dernière mandature), échanges avec diverses associations ou experts selon les enjeux. Il s’agira d’une démarche allant de la consultation à la co-construction dans certains cas.
  • Dès que cela sera possible, nous envisagerons des réunions publiques sur le terrain avec vos interlocuteurs de quartier, vos conseillers de quartier et vos élus sur des préoccupations thématiques ou locales particulières.
  • Nous tiendrons compte des avis des habitants et des associations dans les projets que nous menons dans tous les secteurs.
  • Nous développerons, notamment avec les conseils de quartier, les outils de communication que vous avez déjà beaucoup utilisés ces derniers temps. Vous avez suivi avec intérêt les vidéos et posts du Maire via les réseaux sociaux ou le site de la Ville. Vous avez réagi et cela a permis à ces échanges de se renforcer. Pour les problèmes ponctuels, l’appli Versailles, toujours à votre disposition, rencontre beaucoup de succès.

La concertation est efficace lorsque la prise en compte des avis, par le dialogue, amène à des solutions pérennes acceptées par tous. Cela ne doit pas être un champ de bataille où les rapports de force priment.

Une nouveauté dans la désignation des conseillers de quartier est à noter : il n’y aura pas d’élection mais un tirage au sort parmi les candidats déclarés.

Devenir conseiller de quartier, c’est un véritable engagement. Rejoignez-nous ! 


La Majorité municipale

Vers le haut


EN AVANT VERSAILLES

La ville de Versailles aussi doit mener une réelle politique d’économie

 

La France vit une crise économique sans précédent. Selon l’OCDE, le taux de chômage devrait passer d’ici décembre de 8 % (avant la crise sanitaire) à plus de 12 % de la population active, et le produit intérieur brut décroître de 11 %. Les pouvoirs publics cherchent avec raison à limiter les effets de la crise en allégeant la pression fiscale des entreprises, en finançant le chômage partiel de leurs salariés, et en augmentant les crédits à l’économie.

Pour rappel fin 2019, notre pays était déjà globalement endetté à hauteur de 2 400 milliards d’euros soit 98 % du produit intérieur brut.

Lors du premier conseil municipal, il a été indiqué oralement aux nouveaux élus que le manque à gagner lié à la crise sanitaire était également significatif pour la ville de Versailles. Il représenterait d’ores et déjà un ordre de grandeur supérieur à 5 % des dépenses annuelles de fonctionnement soit plus 8 millions d’euros.

À l’évidence, cette baisse des recettes et les charges liées à la crise sanitaire ne doivent en aucun cas être compensées par une hausse de la contribution des Versaillais au budget municipal. Les mois à venir seront difficiles pour beaucoup d’entre nous. Il serait inconvenant de résoudre un problème de ressources lié à la crise en augmentant les impôts locaux ou en créant de nouvelles zones de stationnement payant, qui auront de plus pour effet de faire baisser le chiffre d’affaires du petit commerce, dont l’OCDE indique qu’il fait partie des secteurs très touchés par la crise.

Dans le contexte actuel, la mairie peut certes recourir à l’emprunt. Combien plus raisonnable serait néanmoins une réduction des dépenses non indispensables ! Dans toute administration n’ayant pas connu depuis longtemps une crise réelle, il existe des réserves de productivité. Notre groupe bien évidemment est prêt à travailler avec la majorité municipale pour étudier de façon raisonnable et réaliste les économies réalisables.

L’endettement du pays va rapidement atteindre 120 % de son produit intérieur brut et il n’est plus possible d’augmenter les charges de nos concitoyens.

Tôt ou tard, le train de vie de la ville de Versailles devra être nécessairement réduit. Commençons au plus vite.


Fabien Bouglé
Esther Pivet
Jean Sigalla
enavantversailles@remove-this.gmail.com

Vers le haut


VIVRE VERSAILLES - ÉCOLOGIE CITOYENNE

Covid et Interdépendances

La crise que nous traversons depuis l’arrivée du covid montre à quel point les interdépendances sont fortes entre la biodiversité, la santé, le monde économique et social. Cela confirme également le besoin de s’associer, de coopérer, d’unir nos forces pour répondre à ce nouveau défi et, surtout aux défis à venir. La mobilisation sans faille de nombreuses personnes pour assurer la continuité des services de base a été exemplaire. Soignants, médecins, pompiers, éboueurs, caissiers, policiers, livreurs, merci à vous ! Nous avons été, comme tous, frappés par l’élan de solidarité qui s’est développé (fabrication de masques, aide aux personnes les plus fragiles, applaudissements, etc.) et qui a été facilité par l’action des agents de la ville. Nous saluons également l’aménagement de nouvelles pistes cyclables pour faciliter les déplacements en sécurité et alléger ainsi les transports en commun. Bienveillance Cette période difficile a donc été marquée par de beaux moments de bienveillance et de soutien mutuel, au-delà de tout clivage. Ce constat nous a fait écho, alors que la bienveillance est la première des 5 valeurs que nous avions affichées pendant notre campagne électorale. Mais que signifie- t-elle pour nous ? Elle signifie tout simplement aller vers l’autre, quel qu’il soit, sans préjugés. Parce que nous pensons qu’une vision du monde manichéenne n’est pas constructive, nous sommes convaincus qu’il peut y avoir de bonnes idées partout, même chez des personnes qui au premier abord, semblent différentes de nous. Initiative Une autre de nos 5 valeurs est le sens de l’initiative, à tous les niveaux. En tant que citoyens, de nombreuses personnes ont pris conscience de fragilités de notre société. Par exemple, la crainte de difficultés d’approvisionnement alimentaire a mis en lumière la fragilité de notre système alimentaire. Et cela a induit la création de jardins potagers pour des Versaillais disposant d’un jardin, ou la motivation à rejoindre un jardin partagé pour d’autres Versaillais vivant en appartement. En tant qu’élus d’une liste minoritaire, nous avons pris l’initiative de préparer les conseils municipaux avec toutes les listes souhaitant s’associer à nos discussions, sans préjugés. Cette attitude bienveillante, d’écoute et d’ouverture que nous avons souhaité mettre en oeuvre, et qui surprend certaines personnes, s’inscrit complètement dans la lignée des valeurs défendues pendant notre campagne, et est renforcée par la concrétisation que nous pouvons maintenant lui donner. Nous apprécions de pouvoir discuter librement et avec calme sur de nombreux sujets. Tout en respectant les différences de chacun, nous sommes convaincus que des points de convergence peuvent être trouvés, pour lesquels un travail constructif pourra être mené en s’appuyant aussi sur l’énergie et les bonnes idées des Versaillaises et Versaillais.



Renaud Anzieu et Marie Pourchot
contact@remove-this.vivreversailles.org
www.vivreversailles.org
Page Facebook @VivreVersailles.ec

Vers le haut


ENSEMBLE VIVONS VERSAILLES

Un été à Versailles : mobilisons-nous !

Pour soutenir nos commerçants, nous avons déjà commencé à consommer Versaillais la plupart du temps et plus par exception. Nous profitons à nouveau des terrasses des cafés et restaurants qui s’étendent sur les trottoirs. Que pouvons- nous faire d’autre cet été ?
Un plan Mashall européen pour sauver notre économie touristique sera utile mais la trêve du coronavirus crée l’opportunité de repenser notre offre : encourager le tourisme de voyageurs, qui prennent le temps de « vivre » la ville, plutôt que le tourisme de masse qui ne fait que « consommer » le château, nous menace de disneylandisation, met en danger notre patrimoine, défigure et pollue la Place d’Armes. Tentation de l’espace, là où donner du sens s’inscrit dans le temps. Bienvenue est la distanciation qui impose un numerus clausus naturel ! Pour compenser la perte des touristes extra-européens, il faudrait réaliser des campagnes de marketing digital vers les Tours Opérateurs et Offices du tourisme de l’Union Européenne. Et pour développer un tourisme de qualité, en partenariat avec les hôtels, développer les locations Airbnb, gites et chambres d’hôtes chez l’habitant, promouvoir les parcours de découverte de la ville et ses alentours à vélo ou VTT, proposer des offres packagées nuit + visite du château et de la ville + bons commerces, organiser des évènements culturels de plein air… Le mois Molière n’aura pas lieu ? C’est une occasion unique de proposer d’autres festivités de plein air qui favorisent le bien vivre ensemble et irriguent les quartiers : un carnaval, un festival de musique, des séances de cinéma sur la Place d’Armes, et aménager un parking en épis pour les cars le long de l’avenue de Paris. Et pourquoi ne pas rendre certaines rues piétonnes ? Ce serait l’occasion d’expérimenter la piétonisation de certaines zones, moyennant consultation préalable des riverains, bien entendu !
Si un enfant sur trois ne part pas en vacances, ils seront plus nombreux cette année dans ce cas du fait des conséquences financières du COVID. C’est pour cette raison que le gouvernement a lancé le dispositif « vacances apprenantes » doté d’un budget de 200 millions d’euros pour 1 million d’enfants avec un objectif à la fois pédagogique et social. Qu’allons-nous proposer aux jeunes Versaillais qui ne partiront pas en colonie de vacances ? Organiser des compétitions sportives du type Vertrail, ouvrir les stades et équipements sportifs des collèges et lycées, adapter l’offre de soutien scolaire et les stages de pré-rentrée au décrochage du confinement, offrir des stages et des jobs d’été à nos jeunes ? Il faudrait que les administrations s’accordent. Des moyens humains pour encadrer ? Et la réserve civique ? Des questions de sécurité ? Et la réserve civile ? Il faudrait que les administrations, les entreprises et les professionnels se mobilisent. Soyons engagés, solidaires et créatifs !

 

Anne-France Simon
Ensemblevivonsversailles.fr
ensemblevivonsversailles@remove-this.gmail.com

Vers le haut


RASSEMBLEMENT POUR VERSAILLES

Chères Versaillaises, Chers Versaillais,

Versailles sort de son confinement, la vie reprend peu à peu. Je tiens à vous remercier de votre patience et de votre civisme lors de cette crise. Je remercie également tous ceux qui nous ont permis de traverser cette épreuve et plus particulièrement le personnel communal ainsi que nos commerçants qui ont fourni un travail colossal. Mes pensées vont également à ceux qui endeuillés, guéris ou malades au long cours portent lourdement les stigmates du Covid19.
Ces derniers mois ont largement mis en exergue la nécessité pour nos commerçants et entreprises d’être écoutés, protégés et soutenus.
A nouveau, je m’associe à toute l’équipe du Rassemblement pour Versailles pour remercier toutes celles et ceux qui nous ont donné leur confiance. Ce scrutin n’a hélas pas permis d’avoir une meilleure représentativité au sein du Conseil Municipal. Pire, cette dernière s’est dégradée, la majorité, élue avec seulement 22 % du corps électoral, dispose désormais de 85 % des sièges contre 80 % sur le précédent mandat.
Bien que cette élection n’ai permis à notre liste de n’obtenir qu’un seul siège, toute notre équipe est à votre service pour vous aider dans vos difficultés en conséquence directe de la crise sanitaire, de la crise économique, sociale et morale dans laquelle notre Nation s’enfonce chaque jour.
Nous sommes fidèles à notre mission, à l’échelon local comme national : montrer qu’une autre voix est possible et restaurer l’unité. Nous sommes une véritable opposition. Une opposition qui ne se place pas dans la polémique stérile mais qui est force de proposition.
Si la ville semble correctement gérée en regard du désastre organisé dans notre pays, un plan d’actions économique doit être rapidement mis en place et porté à la connaissance de tous afin que l’équilibre financier de la ville soit préservé sans que la fiscalité ne soit alourdie. Nous vous informerons de toutes les mesures ou dépenses décidées par l’équipe en place que nous jugerons contraires à notre vision du Bien Commun.
La majorité a décidé lors du 1er conseil d’attribuer le champ maximum de délégation de compétences autorisées par la loi à Monsieur le Maire. La plupart des actions menées échapperont donc à l’examen du Conseil Municipal. Nous entendons être très vigilants sur la transparence de ces actions.
Nous sommes la voix de tous ceux qui ont soif de proximité, de transparence et qui aspirent à davantage de démocratie locale dans la gestion de notre ville, qu’ils aient pu exprimer leur suffrage ou non. Nous sommes au service de tous les Versaillais.
Afin de relever avec audace et efficacité les défis qui attendent notre Cité, nous appelons de tous nos voeux la majorité municipale à faire du Conseil et des Commissions des lieux de débats constructifs et à s’inspirer des propositions de tous les élus loin de toute querelle partisane. N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes vos porte-paroles.


Anne Jacqmin

Rassemblement pour Versailles
contact@remove-this.rassemblement-national78.fr

Vers le haut


LE RÉVEIL DÉMOCRATIQUE ET SOLIDAIRE

Comme de nombreux Versaillais nous exprimons le souhait que l’administration de la ville sauvegarde activement notre environnement naturel, dans Versailles et dans l’agglomération de Versailles Grand Parc.

L’enjeu n’est pas tant de corriger les effets de la pollution mais essentiellement de ne pas en générer de nouveaux. Les arbres ne suffissent pas pour être une ville exempte de pollution.

Il y a de nombreux aspects. La pollution, ou plutôt les pollutions sont diverses : lumineuse, sonore et atmosphérique / chimique. Les lumières nocturnes qui déstabilisent les insectes, le brouhaha ambiant qui empêchent les oiseaux de s’entendre, les particules fines qui neutralisent les poumons et accentuent des allergies, les perturbateurs chimiques qui nuisent notamment à la fertilité, ...

Nous souhaitons intégrer la nature le plus possible dans nos quartiers urbains profitant ainsi de sa douceur et inviter les enfants à s’en émerveiller et à en prendre soin.

Voici quelques propositions peu onéreuses, en appliquant les lois existantes et avec une volonté politique : éteindre les éclairages, pendant la nuit, des enseignes publicitaires de magasins, apaiser la circulation dans toute la ville, assurer la continuité des pistes cyclables dans l’intégralité de l’agglomération, piétoniser et végétaliser les rues, instaurer des dimanches sans voiture. Ces mesures peu contraignantes réconcilient notre santé, notre bien-être quotidien et l’équilibre des écosystèmes.

Nous devons préparer notre ville au changement climatique et la rendre pleinement résiliente.


Liste Le-Réveil-Démocratique-et-Solidaire.fr

Vers le haut