Mairie

Tribunes libres

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 6 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique :

  • Union pour Versailles
  • En avant Versailles
  • Vivre Versailles - Écologie citoyenne
  • Ensemble vivons Versailles
  • Rassemblement pour Versailles
  • Le réveil démocratique et solidaire

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouvertes aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

OCTOBRE 2021

UNION POUR VERSAILLES

Sorties, événements, sport, culture... La vie reprend peu à peu son cours à Versailles

La Covid est la plus grande crise à laquelle nous avons été confrontés depuis la Seconde Guerre mondiale. Dans notre ville, de nombreuses activités ont dû se mettre en veille pendant une longue période.

Le gymnase Richard Mique a ainsi remonté ses paniers de basket pour se transformer en centre de vaccination. Avec le soutien et l’expertise de la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Grand Versailles, ce centre, installé et aménagé en très peu de temps, a permis à 116 688 personnes d’être vaccinées (chiffres au 16 septembre 2021). Chaque jour, une équipe mobilisée composée de médecins, infirmières, agents de la Ville, associations et bénévoles, est en place pour accueillir les plus fragiles d’entre nous puis l’ensemble de la population.

Cet exemple versaillais, porté à l’échelle nationale, a permis d’atteindre une très large couverture vaccinale. 84 % des personnes âgées de 18 ans et plus sont entièrement vaccinées (source : solidarité-sante. gouv.fr, chiffre du 14 septembre 2021). Cette mobilisation nous permet désormais d’entrevoir des perspectives d’avenir plus serein.

Aujourd’hui,laviereprendprogressivement dans notre ville. Avec l’instauration du pass sanitaire, les lieux de culture, de loisirs et de sports rouvrent enfin leurs portes.

La Ville a relancé sa programmation culturelle annuelle avec entre autres les Journées européennes du patrimoine, la Guinguette, Versailles Live (2 500 personnes présentes !), Esprit Jardin reprogrammé en ce début de mois, la Nuit de la création à vivre et découvrir sur 11 sites, Histoire de Lire, Versailles au son des orgues, l’exposition de Noël consacrée au modélisme ferroviaire, ou encore la grande exposition en l’honneur de Molière à découvrir à l’Espace Richaud en janvier prochain.

Les touristes commencent à revenir au Château et en ville, les associations retrouvent leurs adhérents en présentiel, les commerçants, leur braderie, le sport s’anime avec la reprise des activités et des compétitions. Après deux reports consécutifs, le premier championnat du monde de judo pour les sourds se tiendra enfin à Versailles fin octobre.

Que l’on soit amateur de promenades, de shopping, de théâtre, de peinture, de sculpture, de musique, de danse, de cinéma, de sports, de gastronomie, de littérature ou de bande dessinée, les opportunités de se distraire redeviennent nombreuses et accessibles ! En témoigne la nouvelle rubrique « Sortir à Versailles » à la fin de ce magazine.

Avec la volonté de maintenir les activités essentielles à la bonne marche de la ville, de nombreux agents investis et mobilisés ont su s’adapter et palier les annulations, les reports, les changements de format de tous ces événements. Nous souhaitons ici les en remercier et espérons que cette reprise nous permettra de retrouver notre précieux cadre de vie.

La Majorité municipale

Vers le haut


EN AVANT VERSAILLES

Pourquoi nous ne « vaccinerons » pas nos enfants contre le Covid

L a pression du gouvernement pour pousser à la « vaccination » dépasse l’acceptable. Rappelons que le Parlement européen a statué, le 27 janvier dernier, qu’il ne saurait y avoir d’obligation vaccinale dans les pays de l’UE (résolution 2361), et ajoutons que ces produits expérimentaux ne sont pas des vaccins.

Pour ceux qui cherchent des informations scientifiques, juridiques ou éthiques, je recommande la consultation des sites :

Scientifiques :

Juridiques :

  • guide juridique Loi pass sanitaire de la LNLV www.infovaccin.fr guide-juridique.html
  • textes, interventions et modèles de courriers juridiques du Pr Amine Umlil www.francesoir.fr/videos-les- debriefings/passe-sanitaire-obligation- vaccinale-deux-propositions
  • Actions de Me Brusa
  • Actions de Me Di Vizio

Ethiques :

Ces injections expérimentales sont indéfendables. Rejoignez-nous pour les combattre !

En avant Versailles !
enavantversailles@remove-this.gmail.com

 

 

Vers le haut


VIVRE VERSAILLES - ÉCOLOGIE CITOYENNE

Trop de salades

“Comment ça va sur la terre ? ça va ça va ça va bien. Les petits chiens sont-ils prospères ? Oh oui merci bien ! Et les nuages ? ça flotte. Et les volcans ? ça mijote. Et les fleuves ? ça s’écoule. Et le temps ? ça se déroule. Et votre âme ? Elle est malade. Le printemps était trop vert, elle a mangé trop de salades“ Jean Tardieu

Trop de salades ? De la salade comme des mensonges ? ou du déni ? ! Oui, trop d’écart entre la réalité d’une planète qui étouffe et l’aveuglement, le déni ou le mensonge dans la sur-production. Pourquoi continuer à produire nos déchets alors qu’ils occupent déjà le 7ème continent de notre planète ? Si j’arrêtais d’acheter ce plastique je n’en aurais plus dans ma poubelle, il n’y en aurait plus à transporter jusqu’aux déchetteries et je n’en retrouverais plus sur la terre que j’emprunte à mes enfants.

Pourquoi continuer à nous déplacer en avion quand je vois et mesure les tonnes de CO2 produites et que notre planète mettra des centaines d’années à éliminer de l’atmosphère. Si je voyageais autour de chez moi, je découvrirais des trésors de lieux et de voisinages non encore rencontrés ni visités ? Pourquoi continuer à consommer des fongicides, bactéricides, insecticides, biocides ? ! Il existe des méthodes de cultures paysannes qui prennent soin d’eux, des cultures et des consommateurs.

Pourquoi cultiver l’écart entre les pauvres et les riches en cautionnant la course au profit, en renforçant le rapport à l’argent alors que nous n’avons besoin que de l’essentiel : s’alimenter, boire, se vêtir, être au chaud pour dormir.

Nous pourrions faire pousser des arbres et des plantes comestibles en libre-service dans nos villes à la place des ornementations, du joli et du factice. Organiser des cueillettes solidaires en ville pour s’entraider et partager nos récoltes, monter des disco-salades avec tout le gaspillage alimentaire plutôt que de nous échapper les weekends loin de nos villes, loin de nos voisins, loin de nos quotidiens...

Alors qu’avec toutes nos caves, placards et tiroirs pleins, nous pourrions nous entraider à proximité pour se prêter nos outils, nos robots, nos vaisselles, notre électro, high-tech, compétences, présences, écoutes ? En fait l’abondance est là, entre nous, entre voisins, entre nos mains, il n’y a qu’à oser s’offrir des espaces, du temps et de l’énergie à faire ensemble, à s’ouvrir les bras, se connaitre, se reconnaitre, se renforcer, pour développer une nouvelle forme d’entraide citoyenne.

Et si on osait un nouveau monde qui nous ferait du bien ?!

Rdvs Le 9 octobre regardons les étoiles dans des télescopes pour le Jour de la Nuit à la Place d’Armes, à partir de 19 h jusqu’à minuit. Le 14 octobre testons une journée sans voiture à Versailles.

Liste Vivre Versailles
élu.es Renaud Anzieu & Marie Pourchot
contact@remove-this.vivreversailles.org
www.vivreversailles.org

Vers le haut


ENSEMBLE VIVONS VERSAILLES

Théorie, mise en pratique et mentorat sont les clés de l’excellence

Il n’y a encore pas si longtemps, quand on parlait d’apprentissage, on pensait filières professionnelles. Heureusement, l’apprentissage n’y est plus cantonné mais concerne aussi les cursus technologiques et généraux. Ce n’est pas seulement un moyen de payer ses études, c’est surtout une méthode d’apprentissage par le réel qui convient à de nombreux jeunes. La théorie s’actualise dans la pratique tout au long de l’année scolaire ce qui favorise la fixation des connaissances. Les entreprises forment les jeunes à leurs métiers et beaucoup les recrutent dans la continuité. Le gouvernement a encouragé et largement financé au travers du plan de relance le recours aux apprentis. Le dispositif est reconduit cette année. Il faut continuer à faire connaître aux familles les débouchés de l’apprentissage et la plus-value de l’expérience acquise dans le CV des jeunes.

Développer le mentorat est un autre axe d’apprentissage et d’émancipation. Vous avez envie de transmettre, d’aider un jeune à grandir ? Devenez mentor d’un jeune versaillais ! N’attendez plus, ils sont nombreux à en avoir besoin, inscrivez-vous sur 1jeune1mentor.fr. Vous êtes une entreprise ? Vous pouvez soutenir les associations de mentorat et inviter vos collaborateurs à devenir mentors.

C’est aussi un des objectifs du nouveau Campus Versailles qui lance son pilote ce mois-ci au sein de la Grande Ecurie du Château. Lieu d’émancipation pour la jeunesse et de valorisation de la voie professionnelle, il est conçu comme un campus d’excellence au même titre que ceux des écoles de commerce ou d’ingénieurs. Il est dédié aux métiers du patrimoine et de l’artisanat (patrimoine bâti, art et design, paysage et horticulture, gastronomie, tourisme). Entre tradition et innovation, il propose des parcours alliant théorie et pratique, projet et mentorat. Au sein d’une ville touristique de renommée mondiale et à l’heure des transitions écologique et numérique, c’est un projet enthousiasmant de rayonnement de Versailles et de la culture française, résolument tourné vers le 21ème siècle. C’est une source d’emplois et de promotion des entreprises locales de ces filières. C’est surtout une opportunité de rassembler les professionnels, les acteurs de la formation, de la recherche pour les accompagner dans la mutation de leurs métiers.

Au vu des difficultés de recrutement dans certains secteurs et la nécessité d’anticiper les transmissions de compétences des entreprises, nous réitérons notre préconisation dans le même esprit de créer un lieu de vie et un écosystème favorables au développement des compétences et à l’emploi : une Maison de l’emploi, des métiers et de la formation réunissant tous les acteurs (Pôle emploi, mission locale, CCI...). Le projet « Le Phare » (réaménagement de l’ancienne poste) pourrait à terme offrir l’espace nécessaire à accueillir une telle communauté.

Anne-France Simon
Ensemblevivonsversailles.fr
ensemblevivonsversailles@remove-this.gmail.com

Vers le haut


RASSEMBLEMENT POUR VERSAILLES

Le temps est venu

A l’heure des exhortations au « développement personnel » et autres invitations à l’« intelligence collective », la perte de confiance dans le politique passé aux mains d’une corporation retranchée est massive. A propos des démocraties occidentales, à la fin des années 70, Vaclav Havel évoquait « l’immobilisme des partis politique de masse, rancis, conceptuellement verbeux, qui n’agissent politiquement qu’afin de promouvoir leurs propres intérêts et privent les citoyens de toute responsabilité concrète en les soumettant à la domination... ».

La macronie a échoué dans tout ce qu’elle a entrepris, poussant au passage l’ensemble de la classe politique dans ses propres contradictions dans un frénétique concert d’« en même temps » clientélistes. C’est le « en même temps » d’une majorité municipale versaillaise qui se plaint, certes à juste titre des lourdes ponctions de l’Etat sur la commune, mais qui appelle inlassablement ses administrés à voter pour ceux qui n’ont de cesse de spolier les collectivités locales. C’est le « en même temps » d’un gouvernement qui établit une croissance prévisionnelle de 6 % avec une balance commerciale au déficit abyssal et un pouvoir d’achat qui s’érode chaque jour. C’est le « en même temps » du voyage en absurdie dans lequel chacun d’entre nous est embarqué contre son gré.

Par leur durée et leur intensité ponctuées par d’incessantes privations de libertés, les différentes crises nous font subir une véritable éclipse de la démocratie.

En 2022, nous serons confrontés à un choix de vote qui dépasse largement celui des scrutins précédents : retrouver la lumière ou plonger dans les abîmes du déclin en subissant la Crise.

L’ambivalence du mot « crise » en médecine comme en Chine (représenté par deux idéogrammes qui signifient respectivement « danger » et « opportunité ») doit pousser chacun d’entre nous à se lever pour engager le redressement de notre belle terre de France et retrouver notre liberté.

Marine le Pen nous l’a témoigné lors de sa déclaration de candidature le 12 septembre : « Ce bel étendard de la liberté nous allons le brandir tout au long de la campagne et au-delà tout au long du quinquennat. Cette ambition forte, je veux la mettre en œuvre avec tous ceux qui comme nous considèrent qu’il n’y a pas de plus noble et juste combat que la liberté, la liberté de sa patrie, celle de son peuple, celle des hommes. C’est pourquoi, je les appelle à nous rejoindre pour qu’au-delà de nos sensibilités, nos origines, nos parcours, nous nous faisions les défenseurs d’une France Libre et du monde libre. Ainsi nous renouerons avec cette passion éminemment française qui a forgé ce que nous sommes et protègera les générations à venir. Ce combat ne doit plus seulement être celui d’un parti mais du pays. »

Ensemble, retrouvons nos Libertés, libertés chéries ! C’est maintenant et c’est sur mlafrance.fr


Anne Jacqmin

anne.jacqmin@remove-this.versailles.fr
Rassemblement pour Versailles

Vers le haut


LE RÉVEIL DÉMOCRATIQUE ET SOLIDAIRE

Le plan Arbres @Versailles.

Nous avons pris connaissance avec attention du dossier « Plan arbres », paru dans le magazine de septembre 2021.

Oui, il faut renforcer la sauvegarde de nos arbres en ville, et de toute la végétalisation, afin de favoriser l’existence de micro-environnements résistants et riches. Nous vous invitons à lire le rapport de l’ADEME, « Aménager avec la nature en Ville. pdf », publié en 2017. Pour réussir un vivre ensemble avec la nature, il est essentiel d’inverser notre regard et de situer la ville dans la nature.

Oui, les arbres sont très importants et pas seulement durant les jours de chaleur. Nous devons placer notre organisation urbaine au service des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques. Remettre de la nature aux endroits où elle a disparu facilitera aussi la gestion des eaux pluviales etladiminutiondespollutionsdel’airet des pollutions sonores.

Il faut mieux faire connaitre les dix engagements actuels de la ville et leur application quotidienne en interaction avec les habitants. Mais notre ville a aussi un rôle à exercer au sein de la communauté d’agglomération Versailles Grand Parc qui a la compétence de l’aménagement de l’espace communautaire et celle de la protection et de la mise en valeur de l’environnement : avoir une action globale coordonnée est fondamental.

La forêt de proximité est aussi très précieuse pour les habitants et la biodiversité. Elle est sans arrêt menacée par le grignotage foncier et les aménagements parfois abusifs et souvent fréquents. Après 10 ans de bataille, la forêt de Fausses Reposes est statutairement protégée depuis 2007.

Depuis 2019, les associations réclament officiellement, auprès de l’Etat, le classement en « forêt de protection » de la forêt domaniale sud de Versailles. Celle-ci est en effet profondément fragilisée et émiettée, menacée par des élargissements routiers, des défrichements douteux ou flous, et malajustés,danslefuturSatory.Outout récemment encore pour les ouvrages de la ligne 18 de la Société du Grand Paris (qui n’est pas le sujet d’aujourd’hui, mais dont les emprises proposées en terrains boisés sont excessives).

Le statut de « forêt de protection » est intéressant, car il garde la vocation forestière du sol sur le long terme, mais il oblige aussi tous les acteurs à réfléchir très soigneusement et d’avance aux « réserves » nécessaires aux aménagements futurs vraiment justifiés. Il empêche les destructions opportunistes réfléchies sans réel pensée protectrice.

C’est une démarche juridique longue, qui passe en Conseil d’état. C’est l’objet d’un long processus, qui réclame patience, persévérance. Mais une fois acquise, la protection est une garantie pour le maintien de la forêt. Le processus a d’autant plus de chances d’être accepté et entamé que les élus appuient officiellement les associations. Alors élus et habitants, aidez à mieux protéger la forêt de Versailles ! Appuyez cette demande ! Nous vous invitons à nous rencontrer lors de nos permanences dans le bureau del’hôteldevilledeVersailles:lesmardiet samedi matin, sur rendez-vous, en nous envoyant un mail préalable.

versailles2020@remove-this.le-reveil-democratique-et-solidaire.fr

Vers le haut