Mairie

Tribunes libres

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 6 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique :

  • Union pour Versailles
  • En avant Versailles
  • Vivre Versailles - Écologie citoyenne
  • Ensemble vivons Versailles
  • Rassemblement pour Versailles
  • Le réveil démocratique et solidaire

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouvertes aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

FÉVRIER - MARS 2021

UNION POUR VERSAILLES

Associations et Maisons de quartier : professionnels et bénévoles mobilisés face à la crise sanitaire

Lieux de vie et d’animation du territoire, les huit Maisons de quartier et la Maison des associations sont restées ouvertes et opérationnelles pendant ce second confinement.

Si certaines activités et événements organisés par celles-ci ou par les associations utilisatrices des locaux furent annulés, des missions essentielles ont été maintenues : les accueils physiques et téléphoniques, l’accompagnement scolaire (CLAS), les rendez-vous individuels avec des Conseillers en économie sociale et familiale (CESF), la médiation familiale, le conseil conjugal, le Cybersailles (dans le cadre de l’accès au droit) et l’aide à la recherche d’emploi.

Les équipes, restées présentes ou en télétravail, ont assuré leur mission de service public. Toutes se sont mobilisées du jour au lendemain pour réinventer de nouvelles façons de maintenir les liens et de poursuivre les activités. Quelques exemples :

  • Les agents ont aussi effectué des remplacements dans les multi-accueils et sont intervenus dans les écoles à la pause méridienne.
  • Les Maisons de quartier et la Maison des associations ont maintenu régulièrement les liens par des newsletters et envois de mails, de sms ou d’appels téléphoniques…
  • Des salles ont été mises à disposition de professeurs pour permettre des cours de danse en visio.
  • Des ateliers parents-enfants ont été proposés en présentiel avec la CESF.
  • Des équipes se sont filmées en cuisine pour présenter des recettes à faire chez soi.
  • Des séances de travail de la mémoire en visioconférence ont été organisées pour les seniors ou l’envoi d’exercices par la Poste pour les personnes non équipées.
  • Des balades individuelles seniors ont été proposées et des vidéos à distance (éveil, danse, guitare) partagées.
  • Le conciliateur de justice a continué à assurer ses rendez-vous.
  • Des kits de cuisine ont été distribués pour les seniors, en partenariat avec le CCAS.
  • Dans le cadre du projet social, un questionnaire en ligne a été lancé et finalisé pendant le confinement.

Si les associations ont pour la plupart cessé leurs activités, certaines ont mis à profit ce temps pour se former ou se perfectionner. C’est le cas de Bal en Soir, qui a réalisé plusieurs vidéos et interviews de danseurs et musiciens.

Le secteur social a évidemment redoublé d’efforts pour offrir à son public une aide à la mesure de la situation. C’est le cas du Secours Populaire, des Voisins Solidaires de Versailles, de la Croix-Rouge Française ou de AMD 78 qui ont pu organiser des collectes de grande ampleur (alimentaires, vêtements, jouets à l’approche de Noël).

Notre équipe tient ici à remercier tous ces acteurs d’avoir maintenu ces liens essentiels à la qualité de vie de notre ville.

La Majorité municipale

Vers le haut


EN AVANT VERSAILLES

Le maire de Versailles refuse une proposition pour interdire les publicités portant atteinte à la dignité de la femme

Le 10 décembre 2020, le Conseil municipal de Versailles a délibéré sur le projet de contrat de concession avec l’entreprise JCDecaux pour le renouvellement du mobilier urbain publicitaire sur une période de 15 ans.

Le groupe minoritaire « En avant Versailles » a proposé un amendement au projet de contrat pour préciser les critères d’acceptabilité des publicités qui seront affichées sur les abribus et les panneaux de la ville. Le projet de contrat prévoyait par ailleurs comme à ce jour que le maire peut demander l’enlèvement d’une affiche qui ne respecterait pas les critères définis.

Les critères prévus dans le projet de contrat étaient les suivants : « Les affiches publicitaires ne pourront en aucun cas revêtir un aspect politique, confessionnel ou contraire aux bonnes moeurs. »

Compte tenu de l’absence de définition des bonnes moeurs, le groupe « En avant Versailles » a estimé ce critère subjectif et insuffisant, et a proposé des critères supplémentaires avec l’amendement suivant : « Les affiches publicitaires ne pourront en aucun cas revêtir un aspect politique, confessionnel, contraire aux bonnes moeurs, à la dignité de la femme ou de l’homme, ou un aspect pouvant porter atteinte à la conscience des enfants ».

Après s’être prononcé défavorablement à cet amendement, le maire l’a mis au vote. Il a reçu un avis favorable des élus d’En avant Versailles, de l’élu d’EELV, de LREM, du RN et de 5 élus de la majorité municipale, 3 autres élus de la majorité s’étant abstenus.

Le groupe « En avant Versailles » regrette que le maire de Versailles et la majorité des élus n’aient pas retenu cette occasion pour affirmer le respect de la dignité de la femme et de l’homme et la préservation de la conscience des enfants.

Le lendemain du Conseil, la vidéo du Conseil municipal a été retirée du site de la ville et de You tube.

On notera que la Ville de Paris a interdit les affiches sexistes sur l’espace public en 2017.

En avant Versailles !
Fabien Bouglé - Esther Pivet - Jean Sigalla
www.enavantversailles.com

 

 

Vers le haut


VIVRE VERSAILLES - ÉCOLOGIE CITOYENNE

La joie de vivre

Le Pape était l’auteur du texte-citation de notre précédente tribune.
Le saviez-vous ?
A Versailles et dans les communes limitrophes, des habitant.es ont initié depuis quelques années, diverses actions : un défi pour réduire leurs déchets avec des ateliers pratiques, des composts de quartiers auto-organisés, des formats de réunions nouveaux où il est possible de traiter des dizaines de sujets en une heure, des ateliers pour s’entraider dans la réparation de vélos ou d’appareils électroménagers, des boutiques pour acheter à petit prix des objets donnés, des jardins potagers partagés ouverts au public pour apprendre l’agro-écologie ou la permaculture, des groupes pour s’entraîner à s’exprimer avec bienveillance et authenticité, un supermarché coopératif autogéré, des organisations où je peux être élu sans avoir été candidat, une carte des (res)-sources naturelles d’eau, des rencontres de plusieurs dizaines de personnes en intelligence collective sans programme.
Saviez-vous ?
Qu’en dehors de toute institution et avec joie, des habitant.es s’organisent pour augmenter notre résilience alimentaire, agissent pour améliorer la biodiversité des espèces vivantes diurnes, aquatiques et nocturne, s’échangent des biens et des services avec la monnaie « soleil », choisissent de se passer d’avion ou voiture pour découvrir la nature autour de Versailles, achètent des produits avec une monnaie locale convertible en euro, s’alimentent directement en produits de saisons exclusivement auprès de producteurs qui produisent en bio et localement autour de Versailles, et, qui reçoivent en retour une rémunération éthique ?
Des centaines de versaillaises et versaillais proposent ainsi chaque mois une centaine d’activités, gratuites le plus souvent. Ces personnes sont reliées à ce qui est vivant et joyeux en elle. Ce qui donne de l’Elan et du Temps et de l’Energie (ETE).
C’est cette même joie qui a inspiré notre liste il y a un an. De nombreux autres nouveaux projets émergent. De plus en plus d’habitant.es cherchent du sens dans leurs activités professionnelles et associatives jusqu’à envisager des ruptures complètes, bonificatrices, salutaires, créatives et joyeuses.
La trame de toutes ces actions, c’est la joie de contribuer à ce qui est vivant en nous et pour nos proches, pour les enfants et les parents que nous aimons et à qui nous portons toute notre attention en conscience.
Joie
La joie de contribuer à ce qui est vivant sur la terre car j’ai la conscience que je fais partie du vivant et que je ne peux pas vivre sans ce qui est vivant et donc j’en prends soin.

Diagnostic en marchant
Baladons-nous chaque mois - rdv dans l’agenda sur notre site.
Nos permanences toutes les semaines à la Mairie
Les jeudis sur rdv, ou le samedi 13 février de 9 h à 10 h.
Belle journée


Renaud Anzieu • Marie Pourchot
contact@remove-this.vivreversailles.org
www.vivreversailles.org

Vers le haut


ENSEMBLE VIVONS VERSAILLES

L’emploi des jeunes, un accélérateur de résilience

Le plan de relance incite les collectivités territoriales et les entreprises à accompagner les jeunes pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire.
Nous nous félicitons d’avoir voté en Conseil Municipal du 10 décembre 2020 la mise en place du dispositif du service civique au sein des services municipaux de Versailles. Créé en 2010, le service civique permet à un jeune de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans en cas de situation de handicap, de s’engager en étant indemnisé sur une durée de 6 à 12 mois et au moins 24 heures par semaine, pour mener des missions dans des domaines prioritaires. De même, les parcours emploi compétences créés en 2018 (contrats de droit privé de 6 à 12 mois, renouvelables dans la limite de 24 mois, et de minimum 20 heures par semaine) permettent de développer la maîtrise de comportements professionnels et des compétences techniques qui répondent à des besoins du bassin d’emploi. Ces dispositifs ouverts aux collectivités territoriales et aux associations sont de bonnes solutions pour remplacer les petits boulots dont les étudiants ont besoin pour financer leurs études et commencer à construire leur CV. Pour Versailles, ils sont une opportunité de renforcer la présence sur le terrain au plus près des habitants d’un certain nombre de services insuffisamment rendus : conseil numérique et assistance aux démarches administratives en ligne, soutien scolaire pour rattraper le décrochage lié aux périodes de confinement, soutien à la campagne de vaccination, services à la personne, médiation, surveillance d’équipements sportifs pendant les vacances scolaires ou de bibliothèques pour étendre les horaires d’ouverture aux actifs, contribution aux projets de transition écologique, etc.
Les entreprises peuvent accélérer leur engagement social sur le territoire, au travers de l’apprentissage et des stages, de l’insertion des personnes handicapées et de l’inclusion économique des personnes dont les compétences sont en inadéquation avec les besoins des recruteurs. Outre les aides financières aux entreprises du plan de relance, la plateforme www.1jeune1solution.gouv.fr accompagne les jeunes dans leur parcours professionnel en les mettant en relation avec les employeurs qui s’engagent. A Versailles, la création à court terme d’une plateforme « 1jeune1solution » versaillaise serait utile ainsi qu’à moyen terme une « Maison de l’Emploi, des Métiers et de la Formation » réunissant tous les acteurs du territoire en un lieu unique.
Il faut un plan d’action emploi jeunes, pas seulement parce que le chômage des jeunes et son cortège de risques sociaux est un sujet de préoccupation majeure, mais aussi parce que c’est un formidable levier de résilience collective. Alors ne laissons aucun jeune sans solution et faisons bénéficier la ville de leur énergie. Le prochain forum pour l’emploi devra y contribuer.

Anne-France Simon
Ensemblevivonsversailles.fr
ensemblevivonsversailles@remove-this.gmail.com

Vers le haut


RASSEMBLEMENT POUR VERSAILLES

Chers Versaillais,

L’année 2020 s’est enfin achevée. Pour beaucoup d’entre nous, cette année a été éprouvante et souvent douloureuse. Nos pensées vont bien sûr particulièrement à ceux qui ont perdu un être cher et à ceux qui voient leur activité professionnelle réduite à néant. Nous vous assurons tout notre soutien.
C’est à chacun d’entre vous que nous présentons nos voeux pour cette année 2021. S’il semble illusoire de retrouver dans les semaines à venir notre vie d’avant après un tel voyage en Absurdie, nous espérons tous de ne pas avoir à continuer de subir et de se résigner, repliés dans le petit carré de liberté qui nous est octroyé, dans l’attente de jours meilleurs.
Le changement que nous attendons doit arriver. Ce changement passe notamment par les urnes avec les élections départementales et régionales qui se tiendront cette année. En juin, nous devrons défendre nos droits à maîtriser notre avenir, notre destin et les conditions de notre prospérité.
Avec une accélération sans précédent, les crises sanitaire, sociale, migratoire, économique fissurent chaque jour notre Pays dans quasiment tous les domaines avec des actes de violence répétés.
Les politiques en place ne cessent de montrer à quel point ils sont dépassés par les événements préférant se laisser écraser par l’idéologie mondialiste au détriment du pragmatisme prôné de longue date par notre Mouvement.
La tiédeur, le désintérêt, voire parfois l’écoeurement de beaucoup d’entre vous pour la « Chose Publique » laisse indéniablement vacante la place dans les urnes pour ceux qui veulent abattre notre civilisation et notre mode de vie.
La défiguration de notre Pays, de notre culture et de nos valeurs est rapide. Il ne s’agit pas seulement de ce qui se voit mais il s’agit aussi de la transformation de la liberté de pensée. Les non-dits se sont installés à de nombreux niveaux. Pire encore la terreur s’est installée dans chaque foyer. Terreur par le Covid, par l’islamisme, par l’apocalypse environnementale.
A la peur physique s’ajoutent la peur de l’incertitude et la crainte de son image auprès des autres.
Enlisés dans leurs dogmes, les exécutifs en place, au mieux occupés à préserver leurs intérêts personnels, et au pire fervents militants d’une idéologie mondialiste moribonde, alimentent au quotidien ce système solidement mis en place. N’ayons pas peur, opposons notre liberté, notre identité et notre souveraineté, sans éparpillement.
A chacun d’entre nous de faire les bons choix le moment venu. Il n’est nul besoin d’être d’accord en tous points pour entrer en résistance sous une bannière unie pour notre liberté. En attendant, je vous souhaite une bonne santé pour vous et pour vos proches. Bon courage à tous et à très bientôt. #FrancaisRéveillezVous !
NB : La Majorité Municipale a tenu parole et nous l’en remercions, nous disposons désormais d’un bureau à la Mairie. C’est avec grand plaisir que nous vous y recevrons. Nous sommes à votre disposition.


Anne Jacqmin

anne.jacqmin@remove-this.versailles.fr
Rassemblement pour Versailles

Vers le haut


LE RÉVEIL DÉMOCRATIQUE ET SOLIDAIRE

Pour une démocratie rassérénée

À la suite des évènements de fin d’année, nous rappelons notre attachement à la laïcité et à la liberté d’expression. La Ve République a été mise en oeuvre par des démocrates qui respectaient ce socle indispensable aux libertés de penser et de croire. Pour faire vivre notre démocratie et la renforcer, notre liste a dans son programme une réforme pour les conseils de quartiers. Une partie de notre proposition a été mise en place, avec les tirages au sort des représentants du collège associatif et du collège habitants. Nous saluons cette avancée et espérons que le chemin entrepris sera poursuivi avec des consultations citoyennes pour les projets.
La Mairie de Versailles a enfin choisi d’attribuer le poste de premier adjoint Développement économique, Transition écologique, Emploi et Affaires générales. Déjà huit mois de perdus depuis l’élection de l’actuel conseil municipal, et pas de réalisation majeure qui aille dans le bon sens, malgré l’urgence, pourtant, de s’orienter vers des initiatives plus durables. Une fois de plus, le record de l’année la plus chaude a été battu en 2020. Que font nos édiles pour la sécurité écologique de notre ville ? Nous suggérons par exemple de limiter le béton et le bitume, vecteurs principaux du réchauffement des villes. Il serait souhaitable de débitumer le centre-ville comme cela est actuellement expérimenté en Normandie, au profit d’espaces herbeux, fleuris ou fruités. Des fontaines à eau et des bornes solaires pour recharger les appareils électriques pourraient y être installées.
La mairie a renouvelé le contrat pour le mobilier urbain à la société Decaux (incluant les arrêts de bus) pour une très longue durée, et ce sans aucune avancée notable pour le confort des habitants ni diminution d’espaces publicitaires très nombreux dans notre ville. Sans anticipation des mutations écologiques et numériques en cours, les choix faits pourraient rapidement devenir obsolètes…
En juin 2021, auront lieu les élections départementales et régionales, sauf si le pouvoir en place décide d’un report. Ces élections permettent d’élire des représentants qui peuvent participer à la construction d’un territoire tourné vers l’avenir, plus participatif et solidaire, tout en favorisant la réduction de l’empreinte environnementale.
Il ne faut pas reconduire ceux qui ont méprisé votre cadre de vie, et n’ont pas joué leur rôle, y compris dans le maintien des infrastructures sociales qui ont été fermées sans concertation. Les PMI, les centres sociaux ont été fermés, alors qu’ils créent du lien social et solidaire, et nous offraient des solutions complémentaires pour soutenir nos enfants et nos personnes âgées, si chères à nos coeurs et principales victimes de la Covid-19.
Il n’est pas trop tard pour corriger ces erreurs du passé et élire de nouveaux représentants départementaux.
Enfin, une question nous a été posée de nombreuses fois. Pourquoi tant de circulation dans Versailles la nuit lors du couvrefeu ?


Le-Réveil-Démocratique-et-Solidaire.fr

Vers le haut