Mairie

Tribunes libres

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 5 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique.
Les cinq groupes sont :

  • Union pour Versailles
  • Le progrès pour Versailles
  • Versailles bleu marine
  • Versailles 90000 voisins
  • Versailles Familles Avenir

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouverte aux groupes formés au sein du Conseil municipal.
Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

FÉVRIER - MARS - AVRIL 2020

Le Conseil municipal de Versailles est composé de 5 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d'expression dans cette rubrique. Les cinq groupes sont :

 

Les textes de cette page reproduisent intégralement les "tribunes libres" du magazine de la Ville ouverte aux groupes formés au sein du Conseil municipal. Ils n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.


Les archives  des tribunes libres de l'année en cours sont disponibles ici

UNION POUR VERSAILLES

Un renforcement constant de la sécurité

Notre équipe n’a cessé de renforcer la sécurité des Versaillais depuis 2008. Le budget dédié à ce poste est ainsi l’un des rares à avoir augmenté (+21 %) en 12 ans. Ce budget était de 3,4 M€ en 2008, de 4 M€ en 2014 et de 4,2 M€ en 2019.
Après les attentats de 2015, le maire a décidé d’armer les policiers municipaux de revolvers. Ils s’entraînent chaque mois et ont tiré 2 525 cartouches en 2019 (ce que beaucoup de services de police envient). La Ville a renforcé la sécurité des manifestations festives, culturelles ou sportives, notamment par l’installation de matériel anti-intrusion (finale de la Coupe du monde de football sur la place du marché, course Paris-Versailles, spectacles au Château, processions, marchés…). 494 événements ont ainsi été sécurisés par la police municipale en 2019.

Depuis 2008, 114 caméras de vidéoprotection ont été installées en ville. En 2012, la Ville a créé un centre de supervision urbain, qui n’a cessé d’être renforcé depuis. Il permet une réaction immédiate des services de police 24h/24. La seule police municipale a ainsi pu procéder à 67 arrestations en flagrant délit en 2019. Les images servent également à confondre les auteurs dans le cadre d’enquêtes judiciaires. En 2019, les policiers municipaux ont été équipés de caméras-piétons, pour renforcer les moyens de preuves.

Depuis 2014, pour une meilleure efficacité, la Ville a relancé le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, conclu une convention de coordination avec la police nationale, et signé une convention avec le Château et l’État permettant d’obtenir le label « sécuri-site ». La Ville participe régulièrement à des actions et exercices avec l’Éducation nationale, les services de secours et de sécurité de l’État. Saluons ici le dévouement constant pour notre sécurité des pompiers, policiers et gendarmes, dont ceux du GBGM et du GIGN, qui portent haut les couleurs de notre ville.
Le nombre de policiers municipaux a été augmenté, et leurs horaires de travail étendus pour assurer jours et nuits la tranquillité et la sécurité des personnes et des biens. Grâce à ces actions, le nombre d’agressions sur la voie publique et de cambriolages demeure très faible à Versailles. L’augmentation des faits enregistrés par le commissariat central est due à sa montée en puissance car il centralise désormais les plaintes des communes voisines. Cette augmentation est également due au mouvement #MeToo (les faits enregistrés sont souvent anciens et relèvent la plupart du temps de la sphère privée).

Pour protéger les personnes vulnérables, la Ville s’est engagée dans des campagnes de prévention, notamment contre les vols à la fausse qualité ou les violences conjugales.

De même, la Ville a renforcé la sécurité de toutes ses écoles par l’installation de visiophones et de moyens anti-intrusion, comme pour les écoles Les Alizés, Clément Ader et La Martinière.

Versailles demeure une ville où il fait bon vivre.

La Majorité municipale

Vers le haut

LE PROGRÈS POUR VERSAILLES

2020 l'année...

Toute l’équipe se joint à moi pour vous souhaiter nos meilleurs voeux pour cette année 2020.
Celle-ci débute avec des événements internationaux qui peuvent inquiéter, que ce soit en termes politiques ou bien d’écologie.
Les difficultés du gouvernement à gérer le problème des retraites, le cafouillage médiatique, la non prise en compte de la pénibilité, de l’âge pivot qui est déjà une sanction pour la plupart.
Les solutions existent, pour cela il faudrait une volonté de ce gouvernement à écouter le peuple et les syndicats qui ont prouvé par le passé, leur capacité à gérer des situations désespérées.
Nous avons aussi une escalade entre certains pays tels que les USA et l’IRAN. Est-ce une forme de défiance ou bien une volonté de nuire, peut-être d’asseoir une suprématie qui n’est en fait qu’une partie d’échecs entre ces pays et qui malheureusement en entraîne d’autres dans une folie meurtrière.
Parlons également de catastrophe écologique, évidement que le fait de polluer provoque des situations tels que les feux en AUSTRALIE qui ont dévasté l’équivalent de l’Irlande et tué non seulement des hommes mais aussi des millions d’animaux sauvages.
Le réchauffement climatique a des conséquences graves, l’Amazonie, poumon de la terre en terme d’oxygène en partie dévastée par des feux mais aussi par les industriels qui veulent plus d’huile de palme, mais où va-t-on et que faisons-nous pour changer tout cela ?
Soyons heureux de vivre dans un pays et une ville tels que les nôtres qui ont déjà pris conscience que le bien vivre passe par des mesures que chacune et chacun peuvent comprendre.
C’est ce que nous souhaitons à tous les Versaillais et ce que nous défendrons toujours, le bien vivre dans une ville extraordinaire et innover dans le respect des valeurs de gauches qui sont les nôtres.
Nous sommes sûr que l’année 2020 sera celle du renouveau vers une ville qui saura prendre le tournant pour que chaque concitoyen se sente bien et participe à cette évolution.
Nous réitérons nos meilleurs voeux à toutes et tous.

Le Progrès pour Versailles 
Georges Blanchet
 Carmise Zenon
Twitter : @progvers2014
Contact : progrespourversailles@remove-this.gmail.com

http://leprogrespourversailles.blogspot.frhttps://www.facebook.com/www.leprogrespourversailles.fr

Vers le haut

VERSAILLES BLEU MARINE

Chères Versaillaises, Chers Versaillais,

Voici la dernière tribune libre du mandat 2014-2020. Cette période fut riche d’expériences et de rencontres de grandes qualités que ce soit avec les élus ou avec les membres des services de la Ville.
Je remercie les Versaillaises et les Versaillais qui ont permis à Versailles Bleu Marine de participer à la gouvernance de la ville durant ces années.
Le rôle d’élu de l’opposition est évidemment compliqué dans la mesure où, mode de scrutin faisant, la représentation en nombre d’élus est bien inférieure au pourcentage recueilli par la liste lors des élections (10 % des suffrages vs 2 % en nombre de sièges au Conseil Municipal)
La majorité municipale, quant à elle, avait obtenu 80 % des sièges avec 55 % des suffrages.
C’est ainsi. Une meilleure représentativité sera la bienvenue.
L’heure est donc au bilan.
Notre ville est globalement convenablement gérée si l’on compare avec la gestion calamiteuse de notre pays. Les services sont compétents ainsi que beaucoup d’élus, quelle que soit leur appartenance politique. On peut cependant déplorer une volonté de croissance démographique à tout prix. Une urbanisation massive aux conséquences écologiques douteuses qui fait perdre à notre Ville son caractère unique. Au fil du temps, le chant des oiseaux sera remplacé par le chant des voitures peinant à stationner, des transports en commun bondés et le souffle court des Versaillais devant se déplacer pour travailler ou vivre tout simplement. Moins d’air, moins d’espace, plus de concentration humaine transformeront notre ville, à l’image de l’Ile de France devenue une mégapole infernale, stressante, insécuritaire, couteuse… sous l’impulsion de femmes et d’hommes politiques aux rêves de grandeurs bétonisées dans lesquelles s’entassent à grand frais des Franciliens acculés à devoir subir cette concentration. Les géants du BTP s’en frottent les mains tout en serrant celles de ces politiques qui, par leur décision, font vivre à des millions de gens des conditions de vie difficilement acceptables.
Dans ce sillage, les prix de l’immobilier à Versailles vont continuer à grimper et il est probable que d’ici quelques années, la classe moyenne ne puisse plus s’y installer car elle n’aura pas suffisamment réussi, selon les valeurs Macroniennes. Ce serait bien dommage.
Souhaitons au prochain Conseil Municipal d’avoir plus d’audace et de proximité avec les Versaillais pour préserver la Ville des affres de la croissance urbaine, de protéger les commerçants indépendants fragilisés par le développement des centres commerciaux avides de profits et de surconsommation.
« il y a ceux qui ont réussi et ceux qui ne sont rien » disait le Président Macron… sachons nous souvenir de ces propos humiliants le jour venu. Une si belle Ville doit tout faire pour le rester, elle le peut, elle le doit et elle y parviendra en faisant les bons choix.

Thierry Perez
Versailles Bleu Marine
contact@remove-this.rassemblement-national78.fr 06 26 82 06 45

Vers le haut

VERSAILLES 90 000 VOISINS

Il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir

Nous nous sommes battus pour infléchir les orientations de la majorité, défendre les sujets et les objectifs que nous avions portés pendant la campagne ou dénoncer des erreurs. Nous l’avons fait dans un climat étouffant, face à une majorité n’acceptant pas la contradiction et fuyant le débat. Nos prises de position ont été étouffées (suppressions des tribunes en ligne). Nous avons pu mesurer combien le dévoiement de nos institutions démocratiques locales, la très forte concentration du pouvoir ; la rétention de l’information et le poids de l’administration pouvaient décourager les meilleurs volontés.
L’engagement politique local n’a jamais pourtant été aussi nécessaire. Le réenchantement de la politique se joue à l’échelon municipal. Et un Maire dispose aujourd’hui de nombreux leviers pour agir et transformer notre environnement.
Si nous voulons faire de notre Cité le pôle de rayonnement culturel, économique et écologique de l’ouest parisien, tout en préservant un cadre de vie combinant sécurité, éducation et attention aux plus fragiles, plusieurs pages doivent être tournées.
La vie démocratique versaillaise ne peut plus se résumer à 3 mois de campagne, suivis de 6 ans d’autocratie. Les conseillers municipaux doivent avoir les moyens de travailler et de s’exprimer. Et les versaillais devraient être associés tout au long du mandat à la définition et au suivi des politiques locales : transports publics, voierie, gestion des déchets, infrastructures sportives, stationnement, rénovation des logements sociaux, politique de santé, soutien aux commerces et aux entreprises, programmation culturelle, etc.
Versaillais ne peut plus rester isolée. Versailles Grand Parc a constitué jusqu’à présent un moyen de limiter la baisse des dotations de l’Etat, mais a échoué à réduire les dépenses de fonctionnement de la ville. Il faut donc à la fois plus de rigueur et plus d’ambition pour VGP. Et au-delà approfondissons nos échanges et partenariats avec les communautés d’agglomération limitrophes, Paris Saclay et la ville de Paris. Afin de peser sur des dossiers clefs (développement économique, éducation, transports) face à l’Etat ou d’autres acteurs (SNCF), la ville doit jouer collectif.
Le primat de la communication de propagande sur l’action concrète n’est plus acceptable. Les supports de communication et les équipes dédiées ne peuvent servir de manière exclusive le Maire. Il est temps d’engager la ville avec constance et volonté dans la lutte contre le réchauffement climatique. Tant de sujets sont aujourd’hui au point mort, sans portage politique : la logistique du dernier kilomètre, la création de parkings de dissuasion, d’aires de covoiturage, de voies vélo express, les circuits courts, la réduction des volumes de déchets, l’incitation aux économies d’énergie, la lutte contre la précarité énergétique et bien d’autres.
A vous de faire entendre votre voix pendant la campagne électorale !


Gaspar Masson @gmversailles1
Benoît de saint sernin

Vers le haut

VERSAILLES FAMILLES AVENIR

Ambiance de fin de règne à la mairie de Versailles

Dans l’isoloir, les 15 et 22 mars prochains, vous aurez le choix entre reconduire un maire sortant usé par 24 ans de mandat en tant qu’adjoint puis maire ou élire une équipe dynamique et engagée. Une chose est incontestable, il plane sur la mairie une ambiance de fin de règne.
À la lumière de notre expérience à votre service, voici les points essentiels à côté desquels est passée cette majorité à bout de souffle.
Au lieu d’un urbanisme à taille humaine qui respecte la terre, le sous-sol, les arbres, la municipalité a multiplié les promotions immobilières conduisant à une lourde bétonisation, pas toujours heureuse en matière architecturale, en particulier dans le quartier des Chantiers. Pollutions de l’air, sonore et visuelle témoignent de la dégradation de la qualité de vie.
Et que dire de l’autorisation donnée par le maire aux promoteurs de la rue du Vieux-Versailles qui a entraîné la fragilisation des immeubles voisins et contraint les riverains à se reloger à leurs frais ?
Combien d’arbres sains ont été abattus parce que prétendument malades pour servir des projets contestables sans concertation avec les habitants ? Versailles manque d’une vraie démocratie participative, autre que les conseils de quartier dont l’avis est négligé. Beaucoup d’entre vous ont cessé s’y siéger faute d’écoute.
Le pire à venir, c’est le projet Pion : lotissement de 450 logements dans l’enceinte historique du parc du château, dont toutes les infrastructures seront à la charge des contribuables versaillais. Bordant Saint- Cyr, Pion ne sera jamais un quartier de Versailles.
Sachez que, pour des raisons purement électoralistes, le maire sortant, sur injonction macronienne, a sacrifié François- Xavier Bellamy, l’excluant alors qu’il pouvait être conseiller municipal, lui, l’enfant du pays, en marge de son mandat européen. Trompant celui qui fut son poulain, le maire candidat a trahi son électorat.
Autre marqueur essentiel : la sécurité. De 2014 à 2019, l’insécurité n’a cessé d’augmenter à Versailles et dans ses environs. Selon le ministère de l’Intérieur, dont Le Parisien rapporte les chiffres, les délits et agressions sexuels ont été multipliés par 2, passant de 455 à 871 par an ; les cambriolages et vols, de 4 390 à 6 080 par an. Dans le même temps, le maire a abaissé de 5 % à 3 % la part du budget consacrée à la sécurité…
Ce qui manque le plus, c’est une vision moderne et une volonté forte pour assurer la sécurité des Versaillais et le respect de leur cadre de vie.
Il est en outre essentiel de soutenir les projets populaires et écologiques, de promouvoir la proximité et la cohésion au service du bien-être des familles et de la protection des personnes âgées.
Merci de votre confiance pendant ces six années. Nous avons été fiers de porter les couleurs d’une opposition solide, lisible et droite, à votre service.


ON NE LÂCHE RIEN !
Et EN AVANT ! VERSAILLES
Fabien Bouglé-Valérie d’Aubigny
06 82 86 22 14
versaillesfamillesavenir@remove-this.gmail.com

Vers le haut