Culture

Armistice du 11 novembre 1918

Le 11 novembre 1918, les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d'État-Major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. A 5h15, l'armistice est signé. A 11h, le cessez-le-feu est effectif.

Le 11 novembre 1918 à Versailles

Henri Simon, maire de Versailles, reçoit par télégramme dès 11h30 des consignes du préfet des Yvelines :

" VEUILLEZ DES MAINTENANT PRENDRE TOUTES DISPOSITIONS POUR QU A 4 HEURES 1/2 CET APRESMIDI SAUF AVIS CONTRAIRE LES CLOCHES DE TOUTES LES EGLISES DE TOUTES LES VILLES DE TOUS LES HAMEAUX DU DEPARTEMENT SONNENT A TOUTE VOLEE A LA MEME HEURE VEUILLEZ FAIRE PAVOISER ET ILLUMINER TOUS LES EDIFICES PUBLICS AUX COULEURS ALLIEES  METTEZ VOUS D ACCORD EN OUTRE DES MAINTENANT AVEC AUTORITES MILITAIRES POUR QU A 4 HEURES 1/2 SAUF AVIS CONTRAIRE DES SALVES D ARTILLERIE SOIENT TIREES AU MAXIMUM "

Le conseil municipal se réunit, quant à lui, à 5h15 du soir alors que des salves d'artillerie sont encore tirées depuis la place d'Armes. Le maire prononce alors le discours suivant devant ses adjoints et conseillers municipaux:

" Messieurs nous ressentons tous la même émotion lorsqu'à l'heure de la Victoire notre souvenir se porte à notre séance du 3 Août 1914 ; depuis cette date la France, la Ville de Versailles et le Conseil municipal ont éprouvés trop de deuils pour que notre immense joie puisse être bruyante ; mais notre pensée débordant de reconnaissance doit se porter vers tous ceux qui nous ont procuré cette joie si pure "

Ce discours est retranscrit dans le registre des délibérations à la séance du 11 novembre 1918. Il est suivi par les quatre résolutions votées par le Conseil municipal dont le voeu que la "Paix de réparation" soit signée dans la Galerie des Glaces du Château de Versailles. En effet, le lieu est hautement symbolique puisqu'il s'agit du même endroit où a été proclamé l'Empire allemand le 18 janvier 1871.

Le traité de paix, dit traité de Versailles, a été signé le 28 juin 1919 dans la galerie des Glaces du Château de Versailles.

Le monument aux morts 1914-1918

Dès 1919, le Conseil municipal décide de faire édifier un monument pour rendre hommage aux morts de la Grande guerre.

L'édifice est réalisé par l'architecte Albert Guilbert et le sculpteur Ernest Dubois, lauréats d'un concours lancé par la ville en 1922. Le projet présenté et construit consiste en une grande plaque centrale en pierre d'Euville sur laquelle est gravée les noms des soldats morts lors de cette guerre.Cette plaque est encadrée de deux Victoires coiffées d'un casque tenant dans une main les lauriers dus aux héros et appuyant l'autre sur leur glaive ; la volonté de l'artiste étant de rappeler ainsi la nécessité de rester armé pour maintenir la paix.

Ce sont 1927 noms qui sont inscrits sur la plaque au moment de son inauguration le 11 novembre 1924 par le général Gouraud.

Plus d'infos sur le monument aux morts ...


Coordonnées

Archives communales de Versailles
Grande Ecurie du Roi
1 avenue de Paris
78000 Versailles

Téléphone : 01.30.97.28.80
Fax : 01.30.97.28.79
Courriel : archives.communales@versailles.fr