Culture

Episode 3 - Alphonse XIII d'Espagne (1905)

Les préparatifs de la ville

Lors du conseil municipal du 22 mai 1905, le projet de décoration et de pavoisement de la ville pour la venue d’Alphonse XIII, roi d’Espagne, est approuvé par les conseillers et un budget illimité est voté. Comme lors de nombreuses visites officielles, il est prévu la pose de mâts avec drapeaux et oriflammes ainsi que l’encouragement aux initiatives privées.

Les journalistes présents lors de la visite du roi notent la profusion de ces éléments de décoration et soulignent qu’à toutes les fenêtres des drapeaux français et espagnols sont visibles. Les casernes de la ville et l’hôtel de Ville sont également garnis de drapeaux, de feuillages et de fleurs. A l’entrée de l’avenue de Paris, l’autorité militaire a placé deux pylônes garnis de boulets, de panoplies, de canons et de fusils, desquels émergent des fleurs.

Visite à Saint-Cyr

Pour cette 4e journée en France du roi d’Espagne, le programme officiel prévoit la visite de l’école militaire de Saint-Cyr et du château de Versailles.

Ainsi, ce 2 juin 1905, le train royal décoré des drapeaux français et espagnols arrive en gare de Saint-Cyr à 9h21 très précisément. Alphonse XIII et Emile Loubet, président de la République française, sont accueillis sur le quai de la gare par M. le Préfet de Seine-et-Oise entouré de MM. Roubaglia, directeur de la ligne de grande ceinture, et Tournerie, maire de Saint-Cyr. Le roi et le président se rendent à l’école militaire en voiture.

La visite de l’Ecole commence par le passage en revue de deux bataillons et de l’escadron, d’un défilé des élèves et d’un carrousel de Saumur (démonstrations équestres) qui a émerveillé le souverain. L’entrevue se poursuit ensuite dans la salle d’escrime où les sénateurs et députés de Seine-et-Oise ainsi que le maire de Versailles, M. Baillet-Réviron, sont présentés au roi.

La matinée se termine par un déjeuner dans le réfectoire des recrues avant le départ en voiture pour Versailles à 1h45.  

Quelques heures à Versailles

Avant 2h30, heure fixée pour l’arrivée du cortège, une foule immense venant de tout le département et des départements voisins s’amasse sur le chemin que doit emprunter les voitures des invités de marque. Un service d’ordre extrêmement développé est même mis en place.

Avec dix minutes d’avance sur le programme, Alphonse XIII arrive au château de Versailles. Le Roi est reçu par M. Bienvenu-Martin, ministre de l’Instruction publique, et M. Dujardin-Beaumetz, sous-secrétaire d’Etat aux Beaux-Arts.

La visite du château se fait en comité très restreint, l’entrée étant interdite même aux personnes munies de cartes spéciales. Elle se fait sous la conduite de M. de Nolhac, conservateur du Musée de Versailles. Ainsi le roi et M. Loubet montent l’escalier de marbre, parcourent, entre autres, l’appartement de la Reine, la Galerie des Glaces où le roi fait une apparition au balcon, la galerie des Batailles, redescendent au rez-de-chaussée et ressortent sur la terrasse par la galerie basse. Lors de la visite de la Chapelle, les actes d’ondoiement et de baptême, datant respectivement du 19 décembre 1683 et du 18 janvier 1687, de Philippe V (duc d’Anjou et roi d’Espagne) sont présentés au roi. Des photographies prises de ses actes lui sont envoyées à l’issue de cette journée.

La visite du château terminée, le cortège se dirige vers le Grand et le Petit Trianon à travers le parc où sont jouées les Grandes eaux. Arrivé à destination, Alphonse XIII descend de voiture et se dirige vers le pavillon Français où un lunch a été servi.

La journée se poursuit par la visite du musée des voitures (aujourd’hui musée de Carrosses) puis le roi et sa suite rejoignent la ville à 5h par la porte du Dragon. Place Hoche, le souverain se lève et salue la statue du général puis sa voiture gagne l’avenue de Saint-Cloud direction Paris.

La journée de fête ne s’arrête pas là pour les Versaillais. Une retraite aux flambeaux est organisée par la Société des fêtes versaillaises. Elle part à 8h30 de la place d’Armes avec à sa tête un escadron du 27e dragons, encadré par une compagnie du génie et des pompiers portant torches et torchères. Le clou du spectacle est l’illumination de l’hôtel de ville au moyen de feux de Bengale. 

Coordonnées

Archives communales de Versailles
Grande Ecurie du Roi
1 avenue de Paris
78000 Versailles

Téléphone : 01.30.97.28.80
Fax : 01.30.97.28.79
Courriel : archives.communales@versailles.fr