Web-série : La Pipistrelle de Kuhl (Pipistrellus kuhlii)

Biodiversité

La Pipistrelle de Kuhl est reconnaissable par son museau arrondi. Elle est un peu plus grande que la Pipistrelle commune.

Espèce inféodée au milieu méditerranéen, elle semble remonter vers le Nord de la France (et même en altitude puisque sa présence est avérée dans le Massif Central, le Jura et les Alpes) depuis le début des années 1980.

Son aire de répartition en pleine expansion lui permet d’être classée en « préoccupation mineure » par l’IUCN.

Son espérance de vie est de 2.5 à 3 ans en moyenne bien que certains individus aient atteint 8 ans.

La pipistrelle de Kuhl préfère nicher dans les bâtiments plutôt qu’un milieu boisé.

Les femelles se réunissent en colonie de 20 à une centaine d’individus pour y mettre bas. Les femelles restent d’ailleurs fidèles à leur gite de naissance. C’est l’une des rares espèces à avoir des jumeaux assez fréquemment.

Espèce très peu étudiée car les données acoustiques ne permettaient pas, jusqu’à peu, de la différencier de la pipistrelle commune, il est à espérer que son expansion remarquable en fera un sujet d’intérêt dans les années à venir.

Découvrez demain une chauve-souris arboricole : la Noctule commune (Nyctalus noctula).