Web-série : La Noctule commune (Nyctalus noctula)

Biodiversité

La Noctule commune figue parmi les grandes chauves-souris d’Europe arborant une envergure de 32 à 45 cm pour un poids de 17 à 45g.

Ses oreilles sont larges et au sommet arrondi. Elle présente également des bourrelets à la commissure des lèvres, typiques des noctules.

Espèce quasi exclusivement sylvestre, elle peut néanmoins se rencontrer dans les parcs et jardins environnants, ce qui peut expliquer sa présence au cimetière des Gonards.

Cette dépendance au milieu arboricole explique son classement en « quasi menacée » puisqu’elle est tributaire de la gestion des milieux arborés.

Son vol est extrêmement rapide (près de 50km/h) grâce à ses ailes longues et fines et elle est capable d’effectuer des piqués pour chasser lui permettant d’être très efficace mais non sélective dans ses proies.

Sa grande taille ne lui permet pas d’être à l’aise en sous-bois, on la trouve donc plutôt en chasse au-dessus de la canopée.

Sa longévité est estimée à 12 ans.

L’espèce est très sociable et les femelles, qui auront un petit par an, se rassemblent donc en colonie de 20 à 50 individus dans les gîtes d’été pour la mise-bas.

Il a été démontré que la noctule commune est une espèce migratrice qui migre vers le Sud pour hiberner d’octobre à mars. Une autre pipistrelle vous sera présentée pour ce 6ème article : la Pipistrelle de Nathusius, une migratrice remarquable